.
-

Cartothèque > Atlas classique
France (cartes physique)

Vidal-Lablache
ca. 1910
Si l'on considère la France dans ses rapports avec les régions qui l'entourent, elle apparaît comme le foyer de convergence de l'Europe occidentale. D'une part, la plaine du nord, les plateaux schisteux du Rhin, le massif dédoublé des Vosges et de la Forêt-Noire, le Jura et les Alpes viennent s'y achever. D'autre part, elle s'appuie au rebord septentrional de la Péninsule ibérique. D'un troisième côté, elle s'approche plus qu'aucune autre contrée de la Grande-Bretagne, et sa parenté avec elle se manifeste sans interruption d'une rive à l'autre de la mer qui les sépare.

France : carte physique.
France : carte physique.

De même, au point de vue maritime, la jonction de la mer du Nord et de la Manche se fait sur nos rives, au Pas de Calais; de l'embouchure de la Seine à celle du Rhône, de celle de la Gironde à celle de l'Aude, l'épaisseur du continent est moindre qu'en aucune autre partie de l'Europe; des vallées fluviales bien dessinées y marquent mieux que nulle part ailleurs les routes d'une mer à l'autre.

Si l'on considère la France en elle-même, on voit qu'elle est caractérisée avant tout par la juxtaposition de deux régions opposées, le Bassin parisien et le Massif Central.

Le Bassin parisien, région de concentration hydrographique, rappelle, par le mouvement de son relief, le golfe auquel il a succédé. 

Europe : direction des montagnes.
Europe : direction des montagnes.
Pluies en France.
France : pluies.
Bassins fluviaux en France.
France : bassins fluviaux.
Cliquez sur les cartes pour les agrandir.

De Paris, situé à 26 mètres seulement au-dessus de la mer, le sol s'élève dans toutes les directions : au nord, plateau de la Picardie; au nord-ouest, plateau de Caux; à l'ouest, collines du Perche; au sud, montée lente vers la Loire; à l'est enfin, jusqu'au delà de la Meuse et de la Moselle une série de falaises ou de crêtes concentriques, séparées par des pays de nature et d'aspect différents.

Le Massif Central, région de dispersion hydrographique, conserve, avec ses terrains anciens et ses reliefs puissants, accentués encore par le volcanisme, une physionomie insulaire particulièrement nette du côté de l'est et du sud. En même temps, il s'unit au Bassin parisien par la région de transition de la Loire moyenne, et s'ouvre pour ainsi dire à lui par ses plaines intérieures de la Limagne et du Forez.

Toutes les autres régions françaises se rattachent à ces deux là : au Bassin parisien, les plaines agricoles et industrielles du nord, la France maritime et granitique de l'ouest, résumée dans la presqu'île bretonne; au Massif central, le Bassin girondin et la dépression toulousaine, qui se prolonge en plaine côtière le long du golfe du Lion. Enfin, à l'est, en déça de nos frontières montagneuses, la longue vallée de la Saône et du Rhône, ouverte sur les plaines du Rhin et sur la Méditerranée, commande en même temps les accès et du Bassin parisien et du Massif central. Ainsi se complète un ensemble dont la variété, l'harmonie et la cohésion ne sont égalées nulle part en Europe. (P. D.).



[Terre][Etats et territoires][Cartothèque][Atlas classique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.