.
-

Cartothèque > Atlas classique
L'Europe au XVIIIe siècle (Autriche, Prusse)

Vidal-Lablache
ca. 1910
La vieille Allemagne, à l'ouest de l'Elbe, est si affaiblie à la fin du Moyen âge par le morcellement des anciens duchés, qu'elle perd toute force d'action. L'influence politique passe aux deux anciennes marches établies jadis en pays ennemi, l'Autriche et la Prusse.

L'Autrichea pour noyau : les États héréditaires où le duc souverain a pris le titre d'archiduc d'Autriche (1358). En 1526, les Habsbourg y joignent les deux couronnes à demi électives de Bohème (Bohème, Moravie, Silésie) et de Hongrie; mais ils n'entrent en possession de la Hongrie qu'après avoir chassé les Turcs (1699). La formation s'achève par la conquête du Banat (1718) et les acquisitions en Pologne (1772-1795).

L'Empire autrichien au XVIIIe siècle.
Empire autrichien au XVIIIe siècle.

La formation de la Prusse est beaucoup plus tardive. Le noyau est l'électorat de Brandebourg, acquis par les Hohenzollern (1417). Ils y joignent le duché de Prusse (1618), la moitié de la succession de Clève-Juliers (1614), la Poméranie citérieure et trois évêchés sécularisés (1648).

La Prusse, érigée en royaume en 1700, s'arrondit à l'Est (Poméranie 1721, Silésie 1742, partages de la Pologne 1772, 1793, 1795).

Au XIXe siècle, la Prusse, un moment (1807-1814) rejetée à l'est de l'Elbe, recouvre, outre la Posnanie, ses possessions de l'Ouest agrandies de façon à former trois provinces, Westphalie, Rhin, Saxe. La contiguïté entre les deux groupes de l'Est et de l'Ouest est établie par les annexions de 1866. (S.).

Histoire de la Prusse (1417 - 1866).
Histoire de la Prusse (1417 - 1866).

Cliquez sur les cartes pour les agrandir.



[Terre][Etats et territoires][Cartothèque][Atlas classique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.