.
-

Cartothèque > Atlas classique
France (XVIIe siècle)

Vidal-Lablache
ca. 1910
La division en généralités, purement fiscale au XVIe siècle, a fini au XVIIIe siècle par devenir le cadre de l'administration civile; la généralité est le ressort de l'intendant et se confond d'ordinaire avec l'intendance. Elle est le plus souvent formée d'une ancienne province.

L'intendant réside dans la ville qui donne son nom à la généralité, et qui est d'ordinaire l'ancienne capitale de la province. Il délègue ses pouvoirs à des subdélégués, dont le ressort se fixe au XVIIe siècle et devient la subdélégation. Mais l'ancienne subdivision fiscale de la généralité en élections (ressort d'un tribunal d'élus) subsiste simultanément: dans quelques provinces se conservent les anciennes dénominations de bailliages, vigueries, prévôtés. Les pays annexés au XVIIe siècle gardent aussi leurs subdivisions.

L'ancienne distinction en pays de généralités et pays d'États n'a pas été supprimée; mais le gouvernement a établi des généralités dans quelques provinces, qui restent néanmoins pays d'États. Le Dauphiné (marqué comme pays d'État, a été réduit à la condition de pays de généralité, et proteste contre cette mesure.

La France divisée en Généralités.
France divisée en Généralités.
Cliquez sur la carte pour l'agrandir.

Cette diversité de cadres, jointe aux changements fréquents dans le courant du XVIIIe siècle, rend très difficile de dresser une carte administrative de la France à la veille de la Révolution. On a combiné les données d'un Atlas paru en 1765 sous le titre : Coup d'oeil général sur la France, avec les indications réunies dans Boitau : État de la France en 1789.

Le carton de la France divisée en gouvernements militaires [carton 3] est dressé d'après les mêmes documents. Cette division remonte au XVIe siècle; mais le nombre des gouvernements a été augmenté dans le courant des deux siècles suivants.

Les cartons 1 et 2 sont destinés à montrer les deux principaux théâtres de la rivalité entre la France et l'Angleterre au XVIIIe siècle : l'Inde et l'Amérique du Nord.

Pour la carte de l'Inde, on a choisi le moment de la plus grande extension de l'influence française. Elle s'étend sur le nord et l'est de la presqu'île du Décan, tandis que la Compagnie anglaise est confinée dans quelques postes épars sur les côtes. L'Inde est encore, dans son ensemble, une agglomération d'États militaires possédés par des souverains indigènes, devenus indépendants du Grand Mogol.

La carte de l'Amérique du Nord montre les transformations du domaine des deux États rivaux. Les dates entre parenthèses sont les dates de fondation. La domination anglaise commence par les deux centres de Virginie et Nouvelle-Angleterre et s'étend sur la côte Est : elle consiste en une occupation effective par des paysans ou des planteurs. La domination française commence par le Saint-Laurent et s'étend depuis la fin du XVIIe siècle sur le Mississippi; elle consiste surtout en une prise de possession militaire, accompagnée de missions catholiques et s'appuie sur les tribus indigènes. (S.).

Inde sous l'administration de Dupleix.
1 - Inde sous l'administration de Dupleix.
Colonies françaises et anglaises en Amérique du Nord.
2 - Colonies françaises et anglaises en Amérique du Nord.
France divisée en gouvernements militaires.
3 - France divisée en Gouvernements militaires.
Cliquez sur les cartes pour les agrandir.


[Terre][Etats et territoires][Cartothèque][Atlas classique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.