.
-

Cartothèque > Atlas classique
Guerre de Trente ans

Vidal-Lablache
ca. 1910
L'Allemagne, depuis l'échec de la politique impériale de Charles-Quint, reste divisée en deux groupes ennemis; les princes luthériens de Saxe, partisans de la paix et respectueux du pouvoir de l'empereur, sont remplacés dans la direction du parti protestant par les calvinistes (Hesse, Palatinat), qui, n'étant pas garantis par la paix d'Augsbourg, se décident à rompre l'unité et à s'allier au roi de France. La mort d'Henri IV laisse le champ libre au parti catholique. La révolte des seigneurs protestants de Bohème contre l'empereur commence la guerre de Trente Ans qui, après l'écrasement de l'Union protestante par la ligue catholique unie à l'empereur, devient peu à peu une guerre européenne.

L'empereur triomphant en 1629, essaie d'imposer l'unité sous sa domination. Il est arrêté par les armées de la Suède (1630), puis de la France (1635), qui envahissent les pays catholiques d'Allemagne et finissent par combiner leurs opérations de façon à pénétrer jusqu'en Autriche. Les traités de Westphalie, qui règlent l'état de l'Allemagne, stipulent l'indépendance des princes et la division en deux corps, catholique et évangélique.

Tous les avantages territoriaux sont pour la suède et pour la France. Leurs alliés protestants (Brandebourg, Mecklembourg) reçoivent des indemnités. La Saxe garde la Lusace cédée par l'empereur, le duc de Bavière garde le haut Palatinat conquis sur le Palatin et le titre d'électeur. Il y a désormais 8 électorats. (S.).

L'Allemagne et l'Italie du Nord pendant la guerre de Trente ans.
L'Allemagne et l'Italie du Nord pendant la guerre de Trente ans.
Cliquez sur la carte pour l'agrandir.



[Terre][Etats et territoires][Cartothèque][Atlas classique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.