.
-

Cartothèque > Atlas classique
Empire romain

Vidal-Lablache
ca. 1910
En 27 avant Jésus-Christ, Auguste organisa les provinces d'après des règles exposées par Dion Cassius (53, 12 sq) et confirmées par les inscriptions. Elles furent divisées en deux catégories. Dans les provinces sénatoriales, le gouverneur, portant le titre de proconsul, dut être annuellement désigné par le sort parmi les sénateurs : on n'y entretenait pas de troupes régulières. Dans les provinces impériales, le gouverneur, portant le titre de légat, fut à la nomination de l'Empereur. Parmi les provinces sénatoriales, celles d'Asie et d'Afrique furent consulaires, c'est-à-dire réservées aux sénateurs qui avaient déjà été consuls. Par exception, l'Égypte, qui fournissait le blé nécessaire à l'approvisionnement de Rome, fut confiée à un fonctionnaire spécial avec le titre de préfet. L'administration financière, partout séparée de l'administration politique, fut exercée par des procurateurs.

Carte de l'empire romain du Ier au IIIe siècle.
Carte de l'empire romain du Ier au IIIe siècle.

Sous Dioclétien, cette organisation fut entièrement remaniée. L'Italie perdit le privilège d'une administration à part. Tout vestige d'un partage d'autorité entre l'Empereur et le Sénat disparut. Les provinces furent morcelées et groupées dans des divisions appelées diocèses. Une stricte hiérarchie fut établie, depuis les gouverneurs de provinces, appelés praesides, correcteurs ou consulaires,jusqu'aux gouverneurs de diocèses appelés vicaires et soumis eux-mêmes à quatre préfets du prétoire. Cette organisation est surtout décrite dans la liste dite de Vérone (297) et dans la Notice des dignités (400). (V.-L.).

Carte de l'empire romain à partir de Dioclétien (284).
Carte de l'empire romain à partir de Dioclétien.
Cliquez sur les cartes pour les agrandir.



[Terre][Etats et territoires][Cartothèque][Atlas classique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.