.
-

Cartothèque > Atlas classique
Histoire des Hébreux (II)

Vidal-Lablache
ca. 1910
Par les conquêtes de David un empire juif s'élève de la mer Rouge à l'Euphrate et brille d'un vif éclat sous Salomon. La possession de Thapsaque et la fondation de Tadmor [Palmyre] lui livrent les avenues du commerce de l'intérieur de l'Asie, tandis que le port d'Elath le met en relations avec les pays de l'encens et des aromates. Mais la mort de Salomon (925) est suivie d'un démembrement en deux royaumes rivaux. Resserrée entre la mer et les déserts, la Palestine n'avait pas une base territoriale suffisante pour maintenir une domination étendue, ni même pour préserver longtemps son indépendance.
Empire de David et de Salomon.
Empire de David et de Salomon.
Royaumes de Juda et et d'Israel.
Royaumes de Juda et d'Israël.
Palestine au temps de Jésus.
Palestine au temps de Jésus.
Cliquez sur les cartes pour les agrandir.

En effet, vers 885, l'Assyrie reprend sa marche conquérante. Salmanassar soumet Damas et force Israël à payer tribu. Le royaume d'Israël, une première fois soumis par Téglat Phalasar, est de nouveau vaincu par Sargon et disparaît définitivement de l'histoire (721).

Le royaume de Juda ne prolonge son existence que pour servir de passage aux armées de Sennachérib, d'Esarhaddon et d'Assourbanipal, dans leurs expéditions contre l'Égypte. La chute même de l'empire de Ninive, tombé en 625 sous les coups des Chaldéens et des Mèdes [L'Iran antique] ne lui rend pas son indépendance, car le Pharaon Néchao prétend substituer sa domination à celle des Assyriens. Mais, après avoir triomphé des Juifs à Mageddo, il est battu à Carkhémis par Nabuchodonosor, roi de Babylone (605). C'est à ce dernier qu'il était réservé de mettre fin au royaume de Juda (587). (V.-L.).

Carte de l'Asie occidentale au temps de l'hégémonie assyrienne.
Carte de l'Asie occidentale au temps de l'hégémonie assyrienne.


[Terre][Etats et territoires][Cartothèque][Atlas classique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.