.
-

Marqueterie

On appelle marqueterie un ouvrage de menuiserie composé de feuilles de différents bois plaquées sur un assemblage et représentant diverses figures ou d'autres ornements. Outre le bois, le marqueteur emploie l'écaille, l'ivoire l'or, le cuivre, etc. La marqueterie diffère de l'incrustation en ce que le bois servant de fond n'est pas entamé, mais sert simplement de support aux matières formant le dessin.

Pour exécuter ce genre de travail, on choisit tout d'abord les plaquettes dont on aura besoin en ayant soin de les prendre toutes parfaitement planes et de la même épaisseur. On les colle deux par deux l'une sur l'autre, puis, à l'aide d'une scie très fine ou d'un burin bien trempé, on coupe les deux feuilles ensemble et simultanément. Après les avoir décollées, on possède quatre feuilles s'emboîtant deux par deux. L'une forme le dessin, l'autre le fond; elles sont ensuite collées sur l'objet è marqueter à l'aide de celle forte ou de colle de poisson, et d'un mastic spécial s'il s'agit de métaux. (Pour la marqueterie faite à l'aide de petits polygones de bois différentsMosaïque).

L'art de la marqueterie déjà connu des anciens fit ses principaux progrès eu Italie au XVe siècle et fut introduit en France au XVIe. Les meubles de Boulle sont décorés de dessins de marqueterie d'une grande richesse de composition et d'une admirable perfection de travail.



En bibliothèque - Alfred de Champeaux, le Meuble; Paris, 1885, 2 vol. in-8.
.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.