.
-

Gouache

Gouache, autrefois Guazze (de l'italien guazzo, flaque d'eau), sorte de peinture en détrempe dans laquelle on emploie des couleurs broyées et délayées à l'eau gommée. Elle diffère de l'aquarelle en ce que les couleurs sont en pâte et se posent par couches successives comme dans la peinture à l'huile. Très propre à peindre le paysage d'après nature, elle sert aussi à faire des esquisses pour de grandes compositions. On l'emploie pour les décorations de théâtre, pour celles des fêtes publiques, pour des perspectives. ette manière de peindre, prompte et expéditive, a de l'éclat. Il ne faut pas oublier, en la pratiquant, que les couleurs sèchent promptement, qu'il est impossible de les fondre autant qu'on pourrait le souhaiter, et que  les retouches sont à peu près impossibles. En 1839, à l'Exposition de peinture de Paris, on vit des essais de gouache vernie, qui a pour but de remédier à cet inconvénient.

C'est la gouache que les moines du Moyen âge employèrent pour orner les manuscrits de sujets empruntés à la Bible. Parmi les peintres modernes qui excellèrent dans ce genre de peinture, on remarque : le Corrége, dont le Musée du Louvre possède deux beaux tableaux allégoriques (la Vertu victorieuse des Vices,et l'Homme sensuel attaché au Plaisir par l'Habitude); J.-G. Bawr, de Strasbourg, habile dans le paysage, la perspective et l'architecture, et dont le même Musée renferme une Cavalcade du pape et une Marche du Grand-Seigneur; Baudoin, gendre de Boucher, et auteur d'une suite de tableaux dans le genre libre et familier, entre autres le Coucher de la mariée; Noël, dont on a des marines très estimées. Les Persans, les Chinois et les Indiens ont parfaitement réussi dans la gouache : on voit à la Bibliothèque nationale de Paris une série de portraits en pied et beaucoup de sujets familiers, dessinés et peints avec une grande finesse. (B.).

.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.