.
-

Candélabre

Le candélabre est un meuble inventé chez les Anciens pour porter une chandelle de cire (candela), d'où lui vint son nom; on en fit ensuite un porte-lampe. Il se composait d'une tige à trois pieds façonnés en patte de lion, de griffon, en plantes ou racines fantastiques, et portant un petit plateau pour recevoir une lampe. 

La tige était unie, ou cannelée, ou labourée de torsades, ou sculptée en roseau de grande espèce avec ses noeuds et ses feuilles; le tout ordinairement en airain. Au XIXe siècle, on a donné le nom de candélabres à des flambeaux plus grands que ceux de proportions ordinaires, et portant plusieurs branches au sommet d'une seule tige.

Il y en a de très beaux, de très élégants, ordinairement en bronze naturel ou doré; on en fait un ornement de cheminée, particulièrement dans les salons. Certains ont un fût de marbre ou de cristal. On n'emploie plus de candélabres à l'antique que dans les églises et dans les monuments funèbres.

Au moment de l'emploi du gaz pour l'éclairage des rues, des places publiques, ou des parties extérieures des monuments publics, on a imaginé une autre sorte de candélabres, qui portaient des lanternes à gaz. (C.D-Y).

.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2013. - Reproduction interdite.