.
-

L'architecture
L'architecture, l'un des beaux-arts, est l'art de bâtir suivant des règles déterminées par la destination et le caractère des édifices. Un des premiers besoins des humains fut de se créer un abri, et l'art de bâtir naquit avec le monde. Trois sortes d'habitations primitives donnèrent naissance à tous les systèmes architectoniques : la cabane fut le type des constructions grecques et romaines; les tentes et les abris mobiles se perpétuèrent en se consolidant chez les Chinois; etc. Le progrès des techniques amena peu à peu des dispositions plus savantes, et le luxe vint, compléter ce que les seules exigences de la vie avaient commencé.

De tous les arts, l'architecture est le seul qui doive trouver ses ressources dans l'imagination et le goût. Pendant longtemps, le peintre et le sculpteur ont demandé leurs modèles à la nature; l'architecte n'a jamais pu y chercher que des règles de l'harmonie; il s'inspire des besoins et des idées de son époque, et il cherche à y satisfaire. Or l'art de l'architecture est complexe et varié; car il doit répondre à bien des programmes. II se divise en deux branches : la théorie et la pratique. La théorie étudie, combine et crée; linvention, qui doit être réglée par le goût du moment et quelques principes plus anciens, sans lesquels les créations seraient bizarres et désordonnées; elle cherche les combinaisons heureuses et les rapports des proportions. C'est à la Grèce qu'appartient le mérite d'avoir donné les règles esthétiques pour la construction dont s'inspirera l'Europe par la suite; c'est elle qui sut éviter la lourdeur du style égyptien, la richesse écrasante des édifices de l'Orient, et qui apporta dans ses admirables monuments la simplicité de la forme, la pureté des contours, l'harmonie des proportions et la délicatesse de l'ornementation. Ces règles une fois établies, ce fut une base pour les siècles suivants. II est vrai qu'on les perdit bientôt de vue, qu'on s'en écarta considérablement, et que les architectes, consultant plutôt les caprices de leur époque, créèrent des édifices plus somptueux que raisonnables. Mais lorsqu'à l'époque de la Renaissance, on se reprit à étudier les modèles de l'Antiquité. Nous devons reconnaître toutefois qu'au Moyen âge l'architecture sut trouver des formes hardies.

Au moyen de la théorie, l'architecte doit donner aux édifices le caractère qui leur est propre, basé sur leur destination et la sensation que leur aspect doit faire éprouver. Or, comme les constructions répondent aux différents besoins de l'époque qui les suscite, on y retrouve encore, après bien des siècles écoulés, les traces des civilisations et des préoccupations de leurs constructeurs. C'est au moyen du caractère que l'architecte imprime à un monument un cachet de grandeur, d'élégance ou de sévérité, et qu'il établit une distinction complète entre les palais et les simples maisons de particuliers, entre les habitations de ville et celles de campagne, entre les prisons et les hôtels de ville, etc. Mais parfois il lui faut un grand discernement et un goût bien fin pour établir des nuances entre certains édifices que l'on confond trop souvent ensemble, tels que les arcs de triomphe et les portes de villes, l'église paroissiale et la chapelle, etc. 

Quant à la pratique, elle consiste dans l'application des principes de l'art; elle n'y peut parvenir qu'à l'aide des sciences exactes et naturelles. Ce n'est donc pas sans raison que les Anciens avaient classé l'architecture au nombre des hautes sciences; elle fut, dans toutes les civilisations, une des premières et des principales branches des beaux-arts, et une des plus utiles; car c'est elle qui, par ses monuments, exalte la divinité, honore les souverains, consacre les événements glorieux, et répond aux nécessités des villes et du citoyen. Aussi son histoire est-elle en quelque sorte celle de la gloire, de la prospérité et aussi de la vanité des nations, et se rattache-t-elle par beaucoup de points à leur histoire politique.

Comme science définie, l'architecture a été divisée en plusieurs branches, dont chacune nécessite des connaissances distinctes que possédaient autrefois tous les architectes, mais lui ont formé ensuite la base de carrières différentes :

L'architecture civile, qui s'occupe de la construction des édifices publics et privés; palais, hôtels de ville, halles, maisons, théâtres, arcs de triomphe, prisons, hôpitaux, etc. 

L'architecture religieuse, qui élève les temples, églises, chapelles, etc.

L'architecture rurale, qui comprend toutes les constructions destinées à l'exploitation des terres, est plus particulièrement du ressort des géomètres et des agents voyers. 

L'architecture militaire regarde les ingénieurs de l'armée. 

L'architecture hydraulique comprend tous les travaux qui s'exécutent dans l'eau, pour l'établissement d'usines, pompes, roues hydrauliques, ports, etc., ou pour la construction de digues, d'aqueducs, de ponts et de canaux; elle est pratiquée par les ingénieurs civils et des ponts et chaussées. 

L'architecture navale, ou l'art de la construction des navires de guerre, de commerce et de plaisance, forme elle aussi une branche distincte qui appartient aux ingénieurs civils et aux ingénieurs de la marine.

Dans toute construction, l'architecte doit observer cinq conditions essentielles : 
1° la convenance; il faut que le caractère de l'édifice réponde à sa destination, et que sa distribution soit appropriée à son objet; 

2° la salubrité; les bâtiments doivent être aérés, bien exposés, et construits de façon qu'on y soit garanti des excès de la chaleur et du froid; 

3° l'étendue; il ne faut ni superflu ni exiguïté;

4° la commodité; 

5° le voisinage, la masse d'un édifice isolé devant être en rapport avec les objets qui l'avoisinent. Le goût commande encore aux architectes la symétrie, l'unité, la proportionnalité et la simplicité. (L.).



- Christian Roux, Pour des maisons avec des courbes, texte en ligne.

Collectif, Architecture et nature, Editions Place des Victoires, 2010.
2809901449
Cet ouvrage reprend, en 672 pages, des projets architecturaux liés à la nature, selon 3 principales lignes directrices : l'architecture organique, le développement durable et les formes inspirées de la nature. L'architecture organique, conceptualisée pour la première fois par Frank Lloyd Wright, dont la célèbre « Maisons sur la Cascade » est l'illustration la plus citée, propose d'intégrer l'habitat humain dans son cadre naturel. Par suite, les plus grands architectes, tel Aalto, Gaudi ou encore Stickley bâtirent selon ce principe, et le théoricien David Pearson, par sa charte de Gaia, fit une proposition pour cerner le concept d'architecture organique. Le courant compte par ailleurs de nombreux autres architectes emblématiques, parmi lesquels Hundertwasser, Erich Mendelsohn, Rudolf Steiner, Bruno Zevi, Louis Sullivan, Bruce Goff, Imre Makovecz, Laurie Baker ou Anton Alberts. Le développement durable, courant le plus en vogue actuellement, prend en compte l'impact écologique de l'habitat humain, notamment sa consommation énergétique. Enfin, certaines habitations ont été directement inspirées de formes présentes dans la nature. Notamment, l'informatique a permis de concevoir des volumes aux courbes audacieuses, chose impossible auparavant. Les courants associés et représentés dans le livre sont principalement : le déconstructivisme; l'architecture liquide, qui consiste pour l'essentiel en une recherche sur les formes naturelles, matricielles ou utérines, afin de procurer du bien-être aux usagers. Ce livre illustre ainsi les différentes manières d'envisager le lien entre nature et architecture. (couv.).

Jean-Marc Larbodière, L'architecture des années 30 à Paris, Massin Charles, 2009.
2707206318
Le Style international est issu du Mouvement moderne (Bauhaus en Allemagne, Le Corbusier et l'Esprit Nouveau en France), prolongement de l'Art Nouveau. Cet ouvrage invite le promeneur parisien et les touristes à reconnaître les nombreux bâtiments, privés ou public construits à Paris par les plus grands architectes des années 30. (couv.).
-
Paul Oliver, Dwellings, Phaidon (en anglais), 2007. - Plus de 90 pour cent des bâtiments dans le monde, soit environ 800 millions de maisons, constituent l'architecture de tout un chacun. Dwellings est une exploration des types et des formes des maisons vernaculaires à travers la planète et comment elles sont construites, décorées, et habitée par leurs occupants. Richement illustrée, cette édition, dans un nouveau format, est une mise à jour augmentée d'un ouvrage paru d'abord en 1987, et désormais classique. (couv.).

Jure Kotnik, Architecture de containers, Editions Links International, 2008. - Les premiers projets conceptuels marquent la période du développement intense de l'architecture des containers. Ils comprennent les premiers containers transformés ayant démontrés que cette boîte d'acier pouvait être utilisée à d'autres fins que celle du transport. Ces constructions sont généralement de petite taille et souvent, un seul container est suffisant pour accomplir sa fonction.

Beaucoup de projets accentuent les caractéristiques principales du container de cargaison; sa mobilité, sa flexibilité, sa disposition cosmopolite, son autonomie des réseaux de services, etc. l'évolution de l'architecture de containers commence à être attirée vers des structures plus classiques et durables, mais les projets conceptuels continuent toujours à explorer leurs limites, comme se veut tout véritable concept. L'éventail du logement de containers est large, depuis des petites cabanes de vacances jusqu'à des immeubles en passant par des villas. Bien que des projets de logements soient tous faits à partir du même module, ils se distinguent entre eux par la diversité de leurs extérieurs et l'habitabilité de leurs intérieurs bien éclairés.

La qualité des projets commence de plus en plus à émerger, spécialement dans la combinaison avec d'autres matériaux, comme le bois, le verre et le béton; le résultat étant des maisons tout à fait à une autre architecture traditionnelle de logement où les containers viennent juste ici, pimenter l'ensemble. Les bâtiments publics ont eu une signification spéciale à travers l'histoire et se sont différenciés des autres bâtiments par leur taille, leur apparence et les matériaux employés. 

De ce point de vue, les containers peuvent sembler inappropriés pour de tels projets mais dans ce chapitre, les architectes nous invitent à nous démontrer le contraire. Une architecture intelligente et des détails attentivement choisis génèrent des constructions qui reposent sur des bases conceptuelles déterminées et revendiquent un niveau élevé d'esthétique. (couv.).

Martine Bouchier, 10 clefs pour s'ouvrir à l'architecture, Archibooks, 2009.

James Wines, L'architecture verte, Taschen, 2008
9783836503204
Collectif, Atlas Phaidon de l'architecture contemporaine mondiale, Phaidon France, 2004. - Cet ouvrage sans précédent présente 1 052 bâtiments à travers 75 pays qui témoignent de manière unique de l'étonnante diversité de l'architecture en ce début du XXIe siècle. Chaque édifice a été choisi pour ses caractéristiques innovantes, qu'elles soient esthétiques, fonctionnelles ou techniques. Les réalisations d'architectes de renommée internationale côtoient dès lors celles d'architectes de la nouvelle génération ou à ce jour inconnus en dehors de leur pays.

Organisé géographiquement en six régions, l'Atlas Phaidon inclut tous les types de constructions depuis les résidences privées de petite taille, les chapelles, les établissements vinicoles ou les ateliers d'artistes jusqu'aux immenses stades, aéroports, gratte-ciel, salles de concert et usines. Chaque édifice, localisé géographiquement à l'aide de cartes spécialement réalisées pour cet ouvrage, est présenté à travers des photographies, plans, élévations et coupes permettant de comprendre les grands principes de sa conception. 

Les textes rappellent le contexte dans lequel le bâtiment a été construit, tout en expliquant les caractéristiques qui le définissent. Ils fournissent ainsi une source d'informations essentielle pour les professionnels. Chaque projet a été sélectionné parmi une vaste liste proposée par un comité constitué de diverses figures du monde de l'architecture, universitaires, critiques, conservateurs, journalistes et praticiens. 

Une section informative intitulée "Données mondiales" détaille le nombre d'architectes, d'écoles et d'étudiants en architecture pour chaque pays, et un système de références croisées répertorie les édifices réalisés par chaque architecte dans toutes les régions du monde. Un système d'index complet permet au lecteur de trouver l'information qu'il recherche à travers différentes rubriques : type d'édifice, nom de l'édifice, architecte et lieu. Cet ouvrage célèbre l'architecture contemporaine et constitue un outil de référence indispensable pour les bibliothèques spécialisées en architecture à travers le monde. 

Agréable à lire, il fournit une source d'inspiration inépuisable pour ceux qui s'intéressent à l'environnement construit de notre époque et à son devenir. Cet ouvrage présente : 1 052 bâtiments 656 architectes 75 pays 4 600 illustrations couleur 2 400 plans 62 cartes spécialement réalisées. (couv.).

Pour les plus jeunes.
Luc Savonnet, Vincent Melacca, Olivier Fabry, L'Architecture : De la hutte au gratte-ciel,  Milan Jeunesse, 2011.
2745947346
Cet ouvrage, avec ses huit chapitres et ses plus de cent reproductions, offre au lecteur de découvrir l'histoire de l'architecture à travers les âges. L'introduction des auteurs donne d'emblée le ton de ce recueil : l'architecte fait naître un bâtiment commandé, transforme une idée en un projet. Page après page, transporté d’un monde à l’autre, d’une culture à l’autre, le lecteur découvre qu'avec les mêmes matériaux, les mêmes outils, l'imagination permet d'adopter des styles différents, d'adapter des réalisations en fonction des reliefs ou des climats. Époques et techniques semblent se répondre. Grâce à un index et un découpage en chapitres très clairs, ce documentaire peut se lire dans le désordre : il n'y a pas de chronologie particulière à suivre. Un livre à l'iconographie riche et bien légendée, qui initie véritablement à l'architecture. (couv.).2357330368

.


Dictionnaire Architecture, arts plastiques et arts divers
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.