.
-

L'absolutisme

L'absolutime est un système de gouvernement monarchique qui concentre toute l'autorité, le pouvoir législatif aussi bien que le pouvoir exécutif, entre les mains d'un seul individu, affranchi de tout contrôle et responsable seulement envers sa conscience et envers Dieu. C'est le contraire du système constitutionnel et représentatif. L'absolutisme caractérisait, en France, l'Ancien régime, il était également propre au pouvoir impérial en Russie, en Autriche, dans l'empire ottoman, en Chine, etc. 

Il y a cette différence entre le gouvernement absolu et le gouvernement despotique, que ce dernier est un fait, tandis que l'autre est un système; que l'un n'est pas violent du moins en principe, se dit lié par les lois qu'il fait lui-même, prétend prendre le bien des peuples pour guide, et peut être paternel, tandis que l'autre est la violence permanente, exercée, selon le bon plaisir et le caprice, par un maître sur des esclaves. La doctrine de l'absolutisme repose sur l'idée du Droit divin; si quelque participation aux affaires de l'État est accordée soit au peuple, soit à une caste, elle est une grâce octroyée par le Prince, et non l'exeicice d'un droit. 

Cette doctrine chancelle et succombe dans une nation du jour où l'égalité de tous devant la loi est reconnue, où les faiblesses et les vices du pouvoir ne restent plus cachés, où chacun entend prendre en main ses intérêts, participer à la confection des lois, élire tout ou partie de ses magistrats, et ne plus abandonner sa destinée entière au hasard des qualités personnelles du souverain. L'exemple de Charles Ieret de Jacques II en Angleterre, de Louis XVI et de Charles X en France, prouve combien fut vaine et dangereuse la prétention de rendre immuable, contrairement à l'esprit et aux moeurs de tout un siècle le système absolutiste. (B.).

.


[Histoire culturelle][Biographies][Sociétés et cultures]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.