.
-

Le Zambèze
Le Zambèze ou Couama est un fleuve de l'Afrique méridionale. Long de 2600 km, il draine un bassin de 1.430.000 km². Il naît au Nord de la Zambie; d'abord nommé Liba, dans le pays des Lobalé, il descend vers le Sud, fait un crochet sur environ 250 km en Angola, absorbe la Louena (dr.), le Cabompo (g.), le Louanguingo (dr.), inondant annuellement sa vallée large de 60 à 150 km. Tournant ensuite vers le Sud-Est, puis l'Est, il pénètre dans une région accidentée où son lit resserré est coupé de nombreux rapides, de ceux de Gonyé à ceux de Katima-Motilo; ils s'étendent sur 120 km. Puis se présente un bief navigable de 200 km, dans lequel débouche le Tchodé ou Kouando (g.), issu des marais de Kansila et qui draine la vaste région des steppes où coule le Coubango et se perd dans les sables l'Okavango. 
-
Zambèze : les chutes Victoria.
Les chutes Victoria. Le Zambèze y fait un saut de 120 m. Ci-dessous : Mosi-oa-Tunya
("la fumée qui rugit comme le tonnerre"), l'une des gorges creusées par les chutes Victoria.
Chutes-Victoria : Mosi-oa-Tunya.

Le Zambèze, marquant ensuite la frontière entre la Zambie et le Zimbabwe, y franchit le célèbre cataracte Victoria; large de 900 m, il se précipite de 108 m au fond d'une gorge, déchirure du basalte, croisant son lit à angle droit qui ne mesure que 30 m de bord à bord; sorti de cette « Fumée tonnante » (Mosi-oa-Tunya ou Mossioutounya), le fleuve franchit de nombreux rapides, encadrés de collines boisées. Au confluent du Guai (dr.), il se dirige vers le Nord-Est pour reprendre la direction de l'Est au confluent du Kafoué (g.); entre ces deux points un barrage a créé une grande retenue d'eau, le lac de Kariba. 

Le Zambèze parvient ensuite au Mozambique, au confluent du Loangoua (g.), s'élargit de nouveau en un lac créé par le barrage de Cabora Bassa. Après les chutes de Tchikaronga, il reprend la direction Sud-Est qu'il conserve jusqu'à l'Océan Indien (canal de Mozambique), où il se jette. Il passe à Tété, se creuse un défilé de 17 km dans les collines de Lupata et débouche dans la plaine côtière, où il reçoit le Chiré (g.), émissaire de la Nyassa. Large alors de 8 à 13 km, il se divise en plusieurs bras enveloppant un grand delta; les principaux sont du Sud au Nord le Mélambé, l'lnhamissengo ou Tchindé où passent les navires à cause de ses fonds de 7 m à marée haute, le Louebo oriental où passe la grande masse des eaux. La navigation ne remonte pas au-dessus de Tété.
-

Le Zambèze vu depuis l'espace.
Le Zambèze et les chutes Victoria vus depuis l'espace. Ci-dessous : gros plans sur les chutes
Victoria. - Le Zambèze coule vers le Sud dans un large lit avant de plonger brusquement dans une gorge étroite, longue d'environ 1,7 km. Après les chutes, l'eau s'engouffre dans une gorge étroite. 
Sur les images, l'eau pulvérisée par les chutes Victoria apparaît comme une ligne blanche irrégulière. 
La petite ville de Victoria Falls, au Zimbabwe, est visible à l'ouest. On distingue aussi des installations touristiques plus petites sur l'autre rive, en Zambie. Les plans rapprochés montrent une série de 
failles barrant les roches basaltiques dans lesquelles le fleuve a creusé son cours. Elles marquent d'anciennes positions des chutes, qui ont reculé au fil des siècles. Images : Nasa.
Les chutes Victoria vues depuis l'espace.
-


[La Terre][Cartotheque][Etats et territoires][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.