.
-

Wells

C.-S. Wells est un astronome. Il était à l'Observatoire Dudley, à Albany (New York), lorsqu'il découvrit une comète le 17 mars 1882.
William Charles Wells est un médecin né à Charlestown (Caroline du sud), en 1757 et mort en 1817. Il devint en 1795 chirurgien de l'hôpital Saint-Thomas à Londres, où il habitait depuis 1785. 

Il a démontré, dans son ouvrage intitulé An Essay on Dew (1814), que les corps placés à la surface de la Terre peuvent acquérir pendant la nuit, même en dehors d'une prompte évaporation, une température différente de celle de l'atmosphère qui les entoure lorsque le ciel est clair.

Herbert George Wells est un écrivain anglais  né à Bromley (comté de Kent) le 21 septembre 1866, mort en 1946. Il étudia les sciences à l'université de Londres, dirigea pendant quelque temps le Student's Magazine du Royal College of Science. Ayant obtenu son diplôme, il enseigna à son tour, collabora à des journaux d'éducation, et, en 1892, alors qu'il était Lecturer in Biology à l'University Tutorial College, il publia un Text-Book of Biology, manuel de préparation aux examens qui eut de nombreuses éditions. A la même époque, il rédigea (en collab. avec A.-R. Gregory) un manuel de Honours Physiography. Peu après, grâce au patronage de W.-E. Henley, Wells put collaborer d'une façon suivie à des journaux et à des magazines divers : Fortnightly Review, Globe, Saturday Review, National Observer, Pall Mall Gazette, Pall Mall Budget, Pall Mall Magazine, Saint-James Gazette, New Review, etc.
-
H. G. Wells.
H. G. Wellsr (1866-1946).

En 1895, il abandonna la plus grande partie de ses collaborations régulières pour écrire à loisir les livres qu'il méditait, et il publia coup sur coup : en 1895, Select Conversations with an Uncle; The Time Machine; The Wonderful Visit; The Stolen Bacillus and other Incidents; - en 1896, The Island of Dr Moreau; The Wheels of Chance; - en 1897, The Invisible Man; The Plattner Story and Others; - en 1898, The War of the Worlds; Certain Personal Matters; - en 1899, When the Sleeper Wakes; Tales of Space and Time; - en 1900, Love and Mr Lewisham; - en 1901, Anticipations of the Reaction of Mechanical and Scientifïc Progress upon Human Life and Thought; The first Men in the Moon; - en 1902, The Sea Lady

Les romans de Wells, dans lesquels se lit (comme elle se lira dans ses essais) l'influence de T. H. Huxley et de Darwin, ont eu de son vivant un grand succès tant Angleterre qu'en  France, où la plupart ont été connus grâce aux traductions de Henry-D. Davray. Ils reposent presque tous sur une donnée scientifique et imaginative : ils rappellent à la fois les fantaisies scientifiques de Jules Verne et la manière fantastique, la rigoureuse déduction d'Edgar Poe.

L'oeuvre de Wells, après 1902, change d'orientation. Tant à travers ses romans que ses essais, Wells se montre désormais plus préoccupé de critique sociale. Prenant à l'occasion des accents mystiques et prophétiques, il publie ainsi, pour commencer, en 1903 un volume sur l'influence des méthodes d'éducation qui a pour titre : Mankind in the Making, et prépare parallèlement un roman intituléKipps (paru en 1905). Suivront, entre autres, Tono-Bungay (1909); God, the Invisible King (1917), The Outline of History (1920), The Work, Wealth and Happiness of Mankind (1932), etc.. L'oeuvre complète de Wells remplit au total 28 volumes. (H.-D. D.).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.