.
-

Villemarqué (Théodore Claude Henri, vicomte Hersart de la), érudit né le 7 juillet 1815, mort au château de Keransker, près Quimperlé, le 8 décembre 1895. Il s'occupa de bonne heure, avec plus de fantaisie et d'enthousiasme que d'exactitude et de critique, des antiquités littéraires de sa province natale; il fut l'un des premiers à rechercher l'origine des romans de la Table ronde dans un article publié en 1841 par la Revue de Paris, qui, revu et complété, forma plus tard, avec la traduction de quelques-uns des contes gallois dits Mabinogion, son livre intitulé les Romans de la Table ronde et les contes des anciens Bretons (1842). 

Au même ordre d'études se rattache son volume Myrrdhinn ou l'Enchanteur Merlin, son histoire, ses œuvres, son influence (Paris, 1867 ). Le recueil de chants populaires qu'il avait publiés en 1839 sous le titre de Barzaz Breiz obtint une vogue considérable (néanmoins l'édition de 1866, qualifiée de sixième, n'est en réalité que la troisième); mais on le soupçonna peu à peu de manquer de sincérité; l'éditeur avait remanié, interpolé la plupart des pièces pour y introduire, prétendait-on, des allusions historiques destinées à leur assurer une haute antiquité. De longues polémiques s'engagèrent, d'où l'on conclut au peu d'authenticité du Barzaz Breiz enfin, en 1890, la publication de chansons populaires de la Basse-Bretagne par Luzel et Le Braz vint conforter l'opinion de ceux qui dénonçaient les libertés prises supposément par de La Villemarqué avec les textes originaux. Des doutes pesèrent également sur la confiance que l'on devait accorder aux Poèmes des Bardes bretons du VIe siècle (1850).

Les publications de La Villemarqué, malgré tout ce qu'on leur reprochait, ont néanmoins rendu des services en attirant de nouveau l'attention sur les antiquités celtiques et en provoquant un mouvement d'études qui depuis a produit ses fruits. En 1964, Donatien Laurent, tout jeune chercheur au CNRS, retrouve le manuscrits originaux de Hersart de la Villemarqué qui le conduiront, dans les années suivantes, à réhabiliter cet auteur dans un thèse soutenue en 1974 et publiée en 1989, Aux Sources du Barzhaz breiz  (éd. Chasse-Marée, Ar Men).

Villemarqué, dont on admet aujourd'hui l'authenticité des sources, avait en outre publié des éditions du Dictionnaire français-breton de Le Gonidec (1847), de la Grammaire bretonne et du Dictionnaire breton-français du même auteur (1850) et donné quelques articles à la Revue celtique. Enfin, il avait consigné les résultats d'une mission en Angleterre dans les Archives des missions, 1re série, t. V. Il était membre libre de l'Académie des inscriptions depuis 1858. (A. Jeanroy, merci à Claude Lanchec pour ses corrections).

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.