.
-

État des États-Unis
Oregon
L'Oregon est un Etat des Etats-Unis, à l'angle Nord-Ouest du pays, sur l'océan Pacifique ; 248.740 km², 3,8 millions d' habitants. Il est borné à l'Ouest par l'Océan, au Nord par l'Etat de Washington, à l'Est par celui d'Idaho, au Sud par ceux de Nevada et de Californie. La capitale est Salem (155 000 habitants).

II comprend deux régions bien tranchées : la région côtière sur un tiers de sa largeur, la région du grand bassin sur le reste; elles sont séparées par la puissante chaîne des Cascades, formée de terrains volcaniques récents; les cratères éteints y abondent ; le plus haut est le mont Hood (3421 m); le principal col, celui de Summit (1705 m), au Sud du Diamond peak. La région côtière est abritée de la mer par la barrière montagneuse des Coast-range (altitude : 750 à 1500 m), qui s'élève le long du rivage, entre celle-ci et les monts des Cascades se creuse une belle vallée parallèle au rivage et large de 30 à 75 km.
-

Oregon : le mont Hood.
Le mont Hood, point culminant de l'Oregon.

Toute cette région côtière est revêtue de magnifiques forêts. La région intérieure, à l'Est des monts volcaniques des Cascades, forme un plateau de 1200 à 1300 m d'altitude, steppe à peu près sans arbres, du moins au Sud. Au Nord le sol est plus accidenté le long des vallées volcaniques du Snake et de la Columbia; là s'élèvent, à 100 km à l'Ouest du Snake, les montagnes Bleues (Blue mountains), prolongées au Sud par les Steen mounts qui les relient aux monts des Pueblos de la Nevada.

Le Snake river forme sur plus de 300 km la frontière de l'Oregon et de l'Idaho, décrit un coude dans le territoire de Washington et s'y joint à la Columbia ou Orégon, qui sépare sur plus de 500 km les Etats de Washington et d'Oregon. Tout le Nord et l'Est de ce dernier Etat appartiennent donc au bassin de la Columbia. 

Au Snake, il envoie l'Owyhee, né dans la Nevada; le Powder, la Grande Ronde; à la Columbia, les rivières de John Day (320 km) et des Chutes (350 km), à l'Est des monts des Cascades, et la Willamette (350 km), qui arrose la belle vallée intérieure de la zone côtière. Les autres fleuves côtiers sont l'Umpqua (275 km), dont la vallée prolonge au Sud celle de la Willamette, et la Rogue-river (200 km), descendue du mont Pitt. 

Aucun de ces cours d'eau n'est navigable sur un parcours étendu; ils se précipitent à travers des dédales de rochers ou se multiplient les cascades, les rapides, les gorges presque infranchissables. Entre les monts des Cascades et le bassin du Snake, la région des steppes privés d'eau n'a pas de rivières : plaines arides, parsemées de chaînons isolés, de lacs ou marais salins, lacs Malheur, Harney, Warner ou Christmas, Goose (partagé avec la Californie), Klamath, au pied des monts des Cascades.
-

Oregon : la Columbia.
La Columbia, dans l'Oregon. Photo Carol Highsmith.

Le climat est pluvieux dans la zone côtière, de novembre à avril (1300 mm en moyenne, 1800 près du littoral); il tombe peu de neige, les orages sont très rares. Dans les vallées boisées de cette région, la température est douce (moyenne annuelle +11,7 °C, estivale + 20°C, hivernale  +4 °C). La fraîcheur de l'été, la tiédeur de l'hiver conviennent à merveille aux fruits d'Europe; la végétation forestière est admirable par ses cèdres blancs et Thuya gigantea, ses sapins noirs, jaunes, Douglas, du Canada, ses pins jaunes, ses séquoias, ses ifs arborescents. Beaucoup de ces conifères atteignent 100 m de haut, 4 à 5 m de diamètre; les taillis d'araliacées épineuses, d'Arctostaphylus et de Vaccinium sont aussi très luxuriants, ce qui contraste avec la Californie. Les mammifères sauvages abondent, ours, loups, renards, martres, cerfs, antilopes. La steppe intérieure, au ciel toujours serein, est très favorable à l'élevage, exception faite des déserts salins.

On cultive du blé principalement, puis de l'avoine et de l'orge, du maïs, du seigle, du houblon, de la pommes de terre, des légumes; on exporte quantité de pommes, poires, prunes, cerises, pêches, framboises. 

Histoire de l'Oregon. - Le nom d'Oregon fut d'abord appliqué d'une manière vague à toute la région littorale de l'océan Pacifique jusqu'aux montagnes Rocheuses. Visitée par Cook en 1778, elle fut occupée théoriquement par les Anglais en 1792. Mais quand les Français leur eurent cédé la Louisiane, les Américains réclamèrent l'Orégon, exploré par Lewis et Clark (1806). En 1811, la compagnie américaine des fourrures, dirigée par Aster, fonda la ville d'Astoria, au Sud de la Columbia; mais bientôt elle la vendit à la compagnie anglaise du Nord-Ouest. Le pays reçut à la fois des immigrants canadiens français et yankees qui eurent à combattre les Indiens Walla-Walla (à l'Ouest des montagnes Bleues), Klamath, Umpquas, Modocs, sur la côte, etc. Quand le traité de 1846 eut partagé la région du Pacifique entre l'Angleterre et les Etats-Unis, l'Orégon fut organisé en Territoire (14 août 1848) et, pour y retenir les colons attirés en Californie par la recherche de l'or, le gouvernement leur accorda de larges concessions. En 1853 fut détachée de l'Oregon la moitié septentrionale qui forma le Territoire de Washington. En 1857, le peuple se donna une constitution, et le 14 février 1859, le congrès admit l'Orégon au nombre des Etats de l'Union nord-américaine. La population, qui n'était encore que de 13.294 habitants en 1850, atteignait 174,748 en 1880, 313.767 en 1890 et continua d'augmenter rapidement au XXe siècle. 
Le gouverneur, les hauts fonctionnaires et les 30 sénateurs sont élus par le peuple pour quatre ans, les 60 députés pour deux ans.  (A.-M. B.).
-
Oregon : cercles d'irrigation.
Champs irrigués par arroseurs à pivot central, le long de la 
rivière Columbia, près de Hermiston, Oregon. Photo :Doug Wilson.
.


[La Terre][Cartotheque][Etats et territoires][Etats-Unis]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2011. - Reproduction interdite.