.
-

Timor oriental (Timor Leste)
Republika Demokratika Timor Lorosa'e [Tetum]
Republica Democratica de Timor-Leste [Portugais]

8 50 S, 125 55 E
Le Timor Leste ou Timor Oriental est un Etat d'Asie du Sud-Est, qui occupe la partie Est de l'île de Timor, dont la parie occidentale, sauf l'enclave de Pante Makasar, appartient à l'Indonésie. D'une superficie de 14.874 km², le pays est peuplé par 1,2 million d'habitants. Le relief est très montagneux (point culminant au Foho Tatamailau, 2963 m) et le climat est tropical humide. Capitale : Dili (150.000 habitants).

Administrativement, le Timor Oriental est divisé en 13 districts : 

Les districts du Timor Oriental

Aileu
Ainaro
Baucau
Bobonaro (Maliana)
Cova-Lima (Suai)
Dili
Ermera (Gleno)
Lautem (Los Palos)
Liquica
Manatuto
Manufahi (Same)
Oecussi (Ambeno)
Viqueque.
-Lorsque le chef-lieu du district est différent du nom 
de ce-dernier, il est indiqué entre parenthèses.
-
Carte du Timor Oriental.
Carte du Timor Oriental (Timor Leste).
Source : The World Factbook.
(Cliquer sur l'image pour afficher une carte plus détaillée).

Economie.
A la fin de 1999, environ 70% de l'infrastructure économique du Timor Oriental a été dévastée par les troupes indonésiennes et les milices anti-indépendantistes. Trois cent mille personnes ont fui vers l'ouest. Au cours des trois années suivantes un vaste programme international, placé sous la protection de 5000 casques bleus (jusqu'à 8000 à moment donné) et de 1300 agents de police, a permi la reconstruction substantielle, aussi bien dans les zones urbaines que rurales. 

L'économie continue de se redresser fortement depuis qu'à  la mi-2006 une flambée de violence et de troubles civils aient perturbé l'activité dans les secteurs publics et privé. La totalité des 100.000 personnes déplacées à l'intérieur du pays sont rentrées chez eux début 2009. Depuis 2009, les dépenses publiques ont fortement augmenté, toujours en relation avec les coûts des infrastructure de base (électricité, routes, etc.)

Le développement des ressources pétrolières et gazières dans les eaux du large a grandement aidé à améliorer les recettes publiques. Cependant cette industrie hautement  technologique, n'a pas permi de créer des emplois, en partie parce qu'il n'y a pas d'installations de production au Timor Oriental. Le gaz est acheminé vers l'Australie. 

Le pays reste confronté à de grands défis : celui de la reconstruction des infrastructures, celui du renforcement de l'administration civile, et celui de la création d'emplois pour les jeunes, à leur arrivée sur le marché du travail. En matière de politique économique le défi des années à venir restant celui de la meilleure façon d'utiliser la richesse pétrolière et de gaz pour améliorer la croissance de l'économie non-pétrolière et pour réduire la pauvreté. 

.


Etats et territoires
[La Terre][Cartotheque][Tableaux de bord][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005 - 2012. - Reproduction interdite.