.
-

Palestine
Territoires Palestiniens
Les Territoires Palestiniens (Palestine)sont situés en Asie (Proche-Orient) et sont constitués par deux zones disjointes situées de part et d'autre d'Israël.  la Cisjordanie et la bande de Gaza :
32 00 N, 35 15 E
La Cisjordanie,  à l'Est, et également frontalière avec la Jordanie, est la plus grande de ces deux zones. C'est un territoire montagneux à l'Ouest, avec les monts de Samarie et de l'Est de la Judée, tandis que dans l'Est un escarpement continu domine la dépression  du Jourdain et du Nord-Ouest de la mer Morte. Elle a une superficie de 5,860 km² et une population de 2,6 millions habitants. Environ 311,100 (2010) y sont implantés  et environ 186,929  (2009) autres vivent à Jérusalem-Est. 
-
Carte de la Cisjordanie.
Carte de la Cisjordanie.
31 25 N, 34 20 E
A l'Ouest d'Israël, on trouve la Bande de Gaza (Qita Ghazzah),  riveraine de la Mer Méditerranée. C'est un territoire très plat qui, situé derrière la dune côtière qui borde un littoral rectiligne, et qui géographiquement appartient à la plaine de Séphéla. Sa superficie est de 360 km² et sa population de 1,71 million d'habitants. 
-
Carte de la Bande de Gaza.
Carte de la bande de Gaza. Source : The World Factbook.
(Cliquer sur les images pour afficher une carte plus détaillée).
*
Au total, les Territoires palestiniens, ou Palestine, représentent une superficie de 6220 km² et une population de 4,3 millions d'habitants. 

Le Siège de l'Autorité palestinienne est à Ramallah en Cisjordanie, tandis que Jérusalem-Est (428 000 habitants) reste revendiquée comme capitale. Les deux autres villes importantes de Cisjordanie sont Hébron (150 500 hab.) et Naplouse (130 000 hab.; dans la Bande de Gaza les principales villes sont : Gaza (410 000 hab.), Khan Younis (173 200 hab.), Jabalaya (169 000 hab.) et Rafah (126 000 habitants).



Jean-Paul Chagnollaud, Sid-Ahmed Souiah, Pierre Blanc, Atlas des Palestiniens : Un peuple en quête d'un Etat, Editions Autrement, 2011.
2746714833
Cet atlas raconte l'histoire du peuple palestinien qui, depuis le démantèlement de l'Empire ottoman et le mandat britannique en 1922, a cherché à être maître de son destin en exigeant l'avènement d'un Etat sur son territoire. lies décennies plus tard, cet objectif n'est toujours pas atteint et semble même plus inaccessible que jamais. Depuis 1948, plus de la moitié des Palestiniens vivent hors de leur pays, beaucoup dans les conditions précaires des camps de réfugiés, tandis que l'autre moitié est soumise à l'occupation, à la colonisation et, depuis 2006 à Gaza, à un blocus. Aujourd'hui, toute perspective de paix paraît lointaine, les rapports de force continuant d'être défavorables aux Palestiniens malgré les soutiens internationaux dont ils bénéficient. Par un processus de colonisation systématique et la construction d'un mur qui s'étend jusqu'au coeur de la Cisjordanie, la stratégie israélienne vise à fragmenter et déstructurer un espace sur lequel il sera de plus en plus difficile d'établir un Etat palestinien viable disposant d'une véritable continuité territoriale. Cette situation aggrave l'exclusion de tout un peuple qui, malgré le droit international reconnaissant la légitimité de son aspiration à un Etat à côté d'Israël, est ainsi contraint de vivre dans l'exil, l'occupation et le blocus dans la bande de Gaza. (couv.).

Hana Jaber, La Palestine éclatée : Les camps de réfugiés en Jordanie, Actes Sud, 2010.
2742788859

.


Etats et territoires
[La Terre][Cartotheque][Tableaux de bord][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005 - 2012. - Reproduction interdite.