.
-

République Tchèque (Tchéquie)
Ceska Republika

49 45 N, 15 30 E
La République Tchèque ou Tchéquie est un Etat de l'Europe centrale, enclavé entre l'Allemagne, la Pologne, la Slovaquie et l'Autriche. D'une superficie de 78,866 km², elle correspond à la réunion de la Bohème  et de la Moravie historiques; entre 1918 et 1993, son territoire constituait la partie occidentale de la Tchécoslovaquie. C'est une démocratie parlementaire, divisée administrativement en 13 régions (kraje, singulier : kraj), auxquelles s'ajoute la ville capitale (hlavni mesto), Prague. Outre Prague, les grandes villes sont : Brno (anc. Brünn), Ostrava, Plzen et Olomouc. Population totale : 10,2 millions d'habitants (2009).

Les 13 régions de la République Tchèque

Jihocesky (Bohème méridionale)
Jihomoravsky (Moravie méridionale)
Karlovarsky
Kralovehradecky
Liberecky
Moravskoslezsky (Moravie-Silésie)
Olomoucky 
Pardubicky
Plzensky
Stredocesky (Bohème centrale)
Ustecky
Vysocina
Zlinsky

Le relief du sol.
La République Tchèque est entourée de montagnes, pratiquement sur toutes ses frontières, et accidentée de montagnes et de collines à l'intérieur; au Sud-Ouest; les monts de Bohème (en tchèque Cesky Les et Sumava) la sépare de la Bavière, au Nord-Ouest, l'Erzgerbirge (en tchèque Krusne Hory, monts métalliques), la sépare de la Saxe. Les monts des Géants (Riesengebirge, Krkonose), et les Sudètes qui leur font suite se dressent au Nord-Est, du côté de la Silésie polonaise; au Sud-Est, la partie occidentale des Beskides (qui sont une partie des Carpates) et le Petites Carpates marquent la frontière avec la Slovaquie. La limite entre la Bohème et la Moravie est, quant à elle, marquée par les collines (ou hauteurs) de Moravie, qui forment une suite de terrasses coupées de vallées. Aucune de ces montagnes n'atteint d'ailleurs une altitude considérable; le plus haut sommet, le Snezka culmine à 1602 m. La plupart sont couvertes de forêts et offrent des paysages très pittoresques. Parmi les grandes curiosités naturelles, on cite les grottes de Sloupy et l'abîme de Macocha, auprès de Blansko, en Moravie.
-
Géologie.
Le plateau de Bohème peut être considéré comme le plateau central de toute l'Europe. Le sous-sol primitif, granitique, appareil de divers côtés et son étendue d'affleurement est considérable, principalement au Sud et à l'Ouest; le terrain paléozoïque orienté en bandes de l'Est à l'Ouest, est développé au centre, tandis que le terrain crétacé, représenté par trois de ses étages, s'étend largement au Nord et à l'Est; les dépôts tertiaires ont leurs bassins principaux au Sud.
-

Carte de la République Tchèque.
Carte de la République Tchèque
Source : The World Factbook.
(Cliquer sur l'image pour afficher une carte plus détaillée).

Les roches du Paléozoïque sont le granit et le gneiss, la granulite s'observe auprès de Karlovy Vary (anc. Karlsbad), au-dessus apparaissent des calcschistes, des schistes micacés, phyllites, puis des schistes argileux avec trapp qui forment le début du terrain silurien. Les recherches approfondies de Joachim Barrande poursuivies pendant quarante ans ont fait de la Bohème le type classique du Silurien; ce géologue a distingué par faunes et par étages les diverses subdivision du Silurien. 

La faune' primaire comprend les étages A qui est formé de schistes à Graptolites, B qui est formé de conglomérats, C constitué par des schistes argileux grisâtres, micacés, disposés en deux bandes au Nord et au Sud du bassin, et d'une puissance de 400 m avec une riche faune de fossiles (Trilobites spéciaux). Les étages A et B forment le Cambrien

La faune secondaire comprend seulement l'étage D formé de quartzites et de schistes micacés à nodules, où les fossiles abondent, Orthoceras, Conularia, Brachiopodes, Acéphales. C'est l'équivalent du Silurien inférieur de l'Anjou.

La faune troisième se poursuit dans l'étage E, qui est calcaire et développé à Prague même, c'est la période de la plus grande abondance des mollusques, bien que le développement en surface de cet étage soit relativement faible; étage F formé de marbres gris et de calcaires blancs veinés de rouge avec première apparition des Goniatites, et disparition des Graptolites; étage G constitué par des schistes avec faune assez riche; étage H réduit à une argile peu consistante à fossiles plus rares, Orthoceras, Harpes, Proteus. 

Tous ces étages sont en couches concordantes au-dessus les unes des autres, et comme emboîtées, de telle sorte que les plus récentes et les plus supérieures sont au centre du bassin et occupent une surface, de plus en plus restreinte. Barrande a nommé Colonies des bandes de roches de nature minéralogique distincte et à faune dissemblable, plus récente, qui se rencontrent parfois intercalées dans des étages  plus anciens, ce sont principalement des couches de l'étage E enclavées dans l'étage D. 
-
République Tchèque : Karlovy Vary.
Karlovy Vary, dans la région montagneuse de Bohème.

Les lambeaux de terrain carbonifère et permien sont peu importants, leurs couches presque horizontales sont nettement discordantes sur les roches siluriennes relevées parfois jusqu'à la verticale. Une douzaine de petits bassins houillers sont distribués sans ordre; la variété des roches y est grande, grès, schistes, conglomérats. De nombreux débris végétaux ont été décrits par Corda, Sternberg, etc. Le terrain permien est un grès gris qui passe au grès rouge; les poissons fossiles nombreux ont été étudiés par Fritsch, les végétaux sont en grande partie les mêmes que ceux du terrain carbonifère.

Au-desus du Permien la série des terrains (mésozoïques) présente en Bohème une lacune immense; la période jurassique, non plus que le Crétacé inférieur n'y sont pas représentés. Le terrain crétacé débute par l'étage cénomanien, qu'on peut diviser en deux assises : 

Perncer, ou marne schisteuse grise, très fine, à végétaux et à une formation continentale; 

Koricaner schichten, qui est un grès marin avec marnes à fossiles nombreux, Ostrea colomba, Scaphites aequalis.

L'étage turonien est un calcaire jaunâtre et glauconieux, dans lequel on distingue plusieurs niveaux, et qui est pourvu d'une faune nombreuse. L'étage sénonien succède sans interruption, c'est un calcaire argileux, puissant, avec fossiles variés.

La série cénozoïque est incomplète en Bohème; elle est représentée par trois principaux grands bassins de marnes ligniteuses, assez variées et puissantes, qui ont été troublées par de nombreuses éruptions volcaniques, Phonolites, Basaltes; les fossiles sont abondants; Mammifères (Rhinocéros), Reptiles, Mollusques, Végétaux, ont laissé de remarquables débris; ces dépôts ont dû commencer à se former pendant l'Oligocène supérieur et se prolonger pendant le Miocène inférieur. On trouve par places, principalement au Sud-Est, quelques quelques lambeaux de Miocène moyen à fossiles marins, qui ont été étudiés par Reuss. Les alluvions anciennes ne font pas défaut dans la vallée de l'Elbe et la Vltava, et de nombreux dépôts de limons sont répandus principalement dans les régions calcaires.

Climat.
Le climat de la Tchéquie est continental tempéré. Les étés sont frais, les hivers sont froids, nuageux et humides. Ce climat est plus rude en Bohème.  La région de la Krusnra Hora, adossée à la Saxe, est la plus froide de toutes; dans les monts des Géants, les hivers sont particulièrement rigoureux, et les tempêtes, redoutables. Le climat de la Moravie est plus tempéré.
-


La Vltava, à Prague. Photo : © Angel Latorre, 2008.

Régime des eaux.
La République Tchèque appartient aux  bassin de la Mer du Nord et de la Mer Noire. Le seul fleuve qui arrose la Bohème est l'Elbe (Labe) qui prend sa source auprès du pic Snèzka et qui passe à Pardubice, Kolin, Usti : ses principaux tributaires sont sur la rive droite, la Jizera et l'Oupa, sur la rive gauche, la Vltava que les Allemands appellent Moldau; - elle vient des monts de Bohème, traverse Pisek et Prague, et se jette dans l'Elbe auprès de MeInik; elle reçoit à son tour la Luinice, la Sazava, l'Otava et la Berounka; - l'Ohre ou Eger, qui prend sa source en Bavière, passe à Cheb et Karlovy vary,  et dont le confluent est auprès de Terezin. La plupart des autres cours d'eau de la Bohème ne sont que des torrents : l'Elbe et la Vltava sont seuls navigables. Le principal cours d'eau de la Moravie est la Morava, affluent du Danube. L'Oder prend sa source à 21 kilomètres à l'Est d'Olomouc

Les lacs situés pour la plupart dans les monts de Bohème sont peu importants et n'ont d'intérêt qu'au point de vue pittoresque. La Moravie n'a pas de lacs; elle possède une cinquantaine de sources minérales moins renommées que celles de la Bohème.
-

République Tchèque : Stramberk, en Moravie.
Le village de Stramberk, en Moravie, à l'Est de la république Tchèque. Images : The World Factbook.
.


Etats et territoires
[La Terre][Cartotheque][Tableaux de bord][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005 - 2009. - Reproduction interdite.