.
-

Sturm

Jacques Charles François Sturm est un mathématicien  né à Genève en 1803, mort à Paris en 1855. Eleve de l'académie de Genève, il devint précepteur dans la famille de Broglie. En 1827, avec son ami Colladon, il remporta le grand prix de mathématiques proposé pour le meilleur mémoire sur la compression des liquides; ils avaient déterminé la vitesse de la propagation du son dans l'eau, leurs expériences faites sur le lac Léman leur donna comme vitesse 1435 m/s à la température de 8,1°C. 

La révolution de Juillet étant venue lever l'interdit contre les Protestants, il put entrer au collège Rollin, où il occupa la chaire de mathématiques spéciales. En 1836, il fut élu à l'Académie des sciences. Entré à l'Ecole polytechnique comme répétiteur d'analyse en 1838, Sturm y succéda bientôt après (1840) à Poisson, qu'il remplaça aussi la même année à la faculté des sciences.

On doit à Sturm d'intéressants travaux sur les équations différentielles, sur la vision, sur l'optique, sur la mécanique, un théorème remarquable sur la variation que la force vive éprouve lors d'un changement brusque dans les liaisons d'un système en mouvement, et un autre, non moins connu, qui permet de déterminer le nombre des racines réelles d'une équation numérique donnée comprises entre deux nombres donnés (Le Théorème de Sturm).

Outre de nombreux mémoires, on a de lui : Cours d'analyse de l'Ecole polytechnique (1857-1863); Cours de mécanique de l'Ecole polytechnique (1861), deux ouvrages posthumes, publiés par les soins de Prouhet. (NLI).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2016. - Reproduction interdite.