.
-

Stobée (Jean de Stobes, en Macédoine, appelé), compilateur qui vivait à la fin du Ve siècle ou au commencement du VIe, puisqu'il cite Thémistios et Hiéroclès. Pour son fils Septimius, il composa un recueil en quatre livres où devait entrer « la fleur » de l'hellénisme. Dans le premier, il marque l'importance de la philosophie, il mentionne les sectes diverses, il traite de Dieu et de ses attributs, de la nature et des phénomènes; dans le second, il aborde la théorie de la connaissance, la dialectique, la rhétorique, la poétique, la morale; dans le troisième, il traite des vertus et des vices; dans le quatrième, de la politique, de la famille, de l'économie domestique, etc. 

Les quatre livres de cette anthologie paraissent avoir été, au Moyen âge, séparés en deux parties : Anthologicum, Florilegium, Sermones (I. III et IV); Eclogœ physicœ et ethicœ (l. I et Il). C'est l'ordre suivi dans les éditions de Gessner (Zurich, 1549); de Meineke, Teubner (1860). Wachsmuth et Hesse ont essayé de reconstituer l'ordre primitif (Berlin, 1884, 1895). Stobée nomme plus de 500 auteurs, parmi lesquels il y a plus de poètes que de prosateurs. Diels (Doxographi graeci) a soutenu que Stobée a puisé dans des recueils antérieurs, chez Arius Didymus, chez Héracléon, chez Aétius. La compilation de Stobée, quelles qu'en soient d'ailleurs les origines, constitue une des sources les plus importantes pour l'histoire de la science et de la philosophie grecques. (F. Picavet).

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.