.
-

Les îles Shetland
Les îles Shetland (scand. Hitland) sont un archipel appartenant au Royaume-Uni et  situé au Nord de la Grande-Bretagne, dans l'océan Atlantique (Les îles Britanniques). Un bras de mer de 80 km le sépare de l'archipel méridional des Orcades. Les îles Shetland sont au nombre de 117, dont 34 habitées, leur surface globale est de 1428 km². Les principales îles sont : du Sud au Nord, Mainland qui comprend 938 km², c.-à-d. les deux tiers de la surface; les îlots contigus de Bressay et Whalsey, à l'Est; les îles septentrionales de Yell, Fetlar et Unst ; ajoutons, à quelque distance, à l'Ouest, l'îlot de Foul (Foula), et, au Sud, isolé entre les Orcades et les Shetland auxquels on le rattache, l'îlot de Fair. 

Les Iles Shetland sont formées de roches métamorphiques flanquées à l'Est de vieux grès rouge. Elles sont très découpées par la mer et assez accidentées; les baies on voes sont dominées par de hauts promontoires : Sumburgh Head (109 m), au Sud de Mainland; Fitful Head (283 m), un peu à l'Ouest; on admire la pittoresque grandeur des côtes de l'île d'Unst. Le point culminant est la colline de Rona (450 m), dans la presqu'île Nord de Mainland.

Le climat est assez doux; la moyenne annuelle est de + 7,2 °C, mais en hiver (janvier-mars), elle reste de + 3,9 °C; en été, elle ne dépasse pas 11,6 °C. Beaucoup de brouillard, mais relativement peu de pluie, sauf pendant les tourmentes de l'hiver. En été, la nuit n'est qu'un crépuscule : en hiver, les aurores boréales sont fréquentes.

Le sol est nu, rocheux; il n'existe plus dans l'archipel qu'un seul arbre haut de 3 m; mais dans les tourbières on voit les traces d'anciens troncs de bouleaux. On cultive l'avoine, l'orge, l'escourgeon (bere) et les pommes de terre; les céréales ne mûrissent souvent qu'à fin octobre; le chou a été introduit par les soldats de Cromwell

Il y a de nombreux chevaux, boeufs et surtout moutons; les chevaux (shelties) sont les fameux poneys de Shetland; leur nombre diminue; les boeufs sont aussi d'une race spéciale, à petites cornes et courtes jambes; les moutons ont une laine épaisse et fine. Autrefois l'agriculture recourrait au système du ruwtig, rotation d'après laquelle un groupe de cultivateurs cultivaient alternativement les diverses pièces de terres indivises entre eux, selon l'usage signalé par Tacite chez les Germains de son temps (arva in annos mutant). Le régime reste la petite propriété; toutefois, une poignée de propriétaires se partagent le tiers du sol des îles; mais il s'agit de landes et de pâtis. L'industrie est minime. La principale ressource est la pêche. Autrefois on utilisait les sixerns, yoles scandinaves. Un moment, la pêche avait été accaparée par les Hollandais, mais en 1712 on les évinça en créant des droits prohibitifs sur le sel.

On trouve dans les îles beaucoup de monuments, 75 tours dites des Pictes, des cairns, des tumuli des galeries souterraines; des inscriptions runiques au cimetière de Crosskvik et à Cunningsburg. Quantité de noms de lieux sont scandinaves. La seule ville est Lerwick, fondée au début du XVIIe siècle; le seul village véritable, Scalloway, l'ancienne capitale ; le reste des maisons se groupent en petits hameaux. (A.-M. B.).
-

Carte des îles Shetland.
Carte des îles Shetland.
Cliquer sur l'image pour afficher une carte détaillée.


[La Terre][Cartotheque][Etats et territoires][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.