.
-

Sénégal
République du Sénégal

14 00 N, 14 00 W
Le Sénégal est un Etat de l'Afrique de l'Ouest. Il est baigné, à l'Ouest, par l'Océan Atlantique de l'embouchure du fleuve Sénégal au cap Roxo, et est bordé par la Mauritanie, au Nord, le Mali à l'Est, la Guinée et la Guinée Bissau au Sud; la Gambie y forme par ailleurs une enclave le long du cours moyen et unférieur du fleuve du même nom. 

La superficie du Sénégal est de 196,190 km²; sa population de 13,7 millions d'habitants (2009). C'est une république, divisée en 11 régions (Dakar, Diourbel, Fatick, Kaolack, Kolda, Louga, Matam, Saint-Louis, Tambacounda, Thies, Ziguinchor). Capitale : Dakar. Autres villes importantes : Saint-Louis, Louga, Ziguinchor, Mbour, Dioumbel, Kaolack.
-

Carte du Sénégal.
Carte du Sénégal. Source : The World Factbook.
(Cliquer sur l'image pour afficher une grande carte).

Le Sénégal est un pays essentiellement plat, où ne se rencontre aucun accident orographique digne d'être mentionné; l'altitude la plus élévée s'observe au Sud-Est du Pays, près de Nepen Diakha (581 m). Il s'abaisse doucement vers l'océan et est arrosé par le Sénégal, qui marque la frontière avec la Mauritanie, et son affluent la Falémé, à la frontière avec le Mali, le cours supérieur de la Gambie, le Saloum et la Casamance, qui se jettent dans l'Atlantique sur une côte basse et souvent marécageuse, dont le seul accident est la presqu'île du Cap-Vert au nom significatif, dont l'aspect verdoyant contraste avec la stérilité da reste du littoral. Pas d'abri en dehors de la rade de Gorée, petite île voisine du cap Vert à l'histoire tragique. 

En ce qui concerne le climat, c'est celui des pays tropicaux, avec deux saisons, l'une sèche et relativement fraîche de décembre à mai; l'autre pluvieuse, l'hivernage (de juin à novembre). L'harmattan ou vent du désert (soufflant de l'Est-Nord-Est) vient malheureusement trop souvent élever pendant la journée la température au cours de la saison sèche jusqu'à 25°C et 26°C à l'ombre, alors qu'elle atteint jusqu'à 40°C pendant l'hivernage.

Du point de la végétation, le Sénégal et englobe la zone sahélienne et une partie de la zone soudanaise. Du Nord au sud, on observe ainsi la steppe, surtout au Nord, la savane avec baobabs, puis les palmiers rôniers au Sud.
-

La ville de Dakar vue depuis l'espace.
La péninsule du cap Vert et ville de Dakar vues depuis l'espace.

Les ressources du Sénégal sont assez variées. On trouve quelques cultures vivrières (maïs, millet, sorgho, manioc, le riz). Autres ressources : les amandes de palme, la cire, le coton le caoutchouc. On élève également des moutons, boeufs, des porcs et de la volaille. Mais la ressource agricole essentielle est celle de l'arachide. Le secteur agricole occupe au total près de 80% de la population active. 

Les ressources minérales ne sont pas très importantes, mais sont exploitées. Il existe ainsi quelques mines de fer, d'or et de zircon, et surtout des mines de phosphate, dont l'exploitation représente une part notable de l'activité industrielle, qui se consacre aussi à la production d'engrais et au raffinage de pétrole. 



Frédérick Vézia , Yves Paccalet, Sénégal : Sine-Saloum la forêt de l'océan, Editions de la Martinière, 2009. - Le Sine-Saloum est un lieu hybride, ni terre ni mer, un continent improbable où la végétation et l'eau sont en osmose directe, comme affranchies du poids inutile de la roche, de l'humus et du sable. Rien n'est achevé dans ce delta et surtout pas la nature. Tout évoque l'aube des temps, le surgissement de la vie, le chaos d'une création si parfaite qu'elle ne pourra durer longtemps dans cet état, subtile, indéterminée, fragilement passive. (couv.).

Bernard Desjeux, Catherine Desjeux, Sénégal, le pays du donner et du recevoir, Grandvaux (beaux livres), 2004. - Ce livre nous fait découvir par l'image et le texte les multiples facettes du Sénégal. Il s'en dégage une atmosphère moite, chaude, grisante, dans l'effervescence du bruit du n'importe quoi, n'importe où. C'est un pays du Sahel ouvert sur L'Atlantique. Des chaleurs torrides du midi à la fraicheur de la nuit, de la verte Casamance à la savane du Ferlo, de la hutte de paille aux buildings de Dakar, le Sénégal connaît les extrêmes. Une vie théâtrale de délicatesse entretient une complicité, la main tendue demande et donne.

Ce pays est un formidable creuset culturel où s'expriment des musiciens, cinéastes, plasticiens, écrivains, stylistes...

Le Sénégal est, suivant la formule de son premier président Léopold Sedar Senghor, « le pays du donner et du recevoir ».

Dans ce livre, Catherine et Bernard Desjeux nous proposent leur vision sensible d'un pays qu'ils fréquentent depuis de très nombreuses années. (couv.).

Message de l'auteur : Avec Catherine, nous fréquentons le Sénégal depuis près de 25 ans, Nous avons vu ce pays se métamorphoser : la population exploser à tel point qu'aujourd'hui 60 % de celle-ci est âgée de moins de vingt ans. Les buildings se multiplient et le tourisme y prend une grande importance. Nous avons voulu dans ce livre, au-delà de l'exotisme, expliquer sans complaisance par le texte et la photographie ce que nous avons compris de ce pays. Tout est pareil : même si le Sénégal a connu ces vingt dernières années des bouleversements considérables, le Sénégalais affiche une attitude identique. Les comportements sont les mêmes : Le village, la ville, la rue, la circulation, mais la population a explosé. La plage de Sally est la même, sauf qu'il y a une ville devant! Nous avons voulu montrer ce pays, fantastique creuset culturel prolongeant la pensée de son premier poète-président Léopold Sedar Senghor. (B. D.)

.


Etats et territoires
[La Terre][Cartotheque][Tableaux de bord][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005 - 2009. - Reproduction interdite.