.
-

Sainte Geneviève

Geneviève est un personnage dont les Chrétiens ont fait une sainte. Elle est née vers 419, et est morte vers 502. D'après la légende, elle était originaire de Nanterre, près de Paris, fut consacrée à Dieu par saint Germain d'Auxerre, vint habiter Paris, sauva cette ville en 451 en persuadant ses habitants de rester dans leur île où Attila ne les attaquerait pas, alla jusqu'à Troyes et Arcis-sur-Aube chercher des vivres pour les Parisiens assiégés par Childéric ou Clovis, jouit d'un grand crédit auprès du premier de ces rois, détermina le clergé à élever une église en l'honneur de saint Denis, fut célèbre aussi en Orient et mourut à Paris, après avoir beaucoup voyagé.

La réalité de tous ces faits a pu être mise en doute; la question, fort débattue, de savoir quel est pour sa vie l'ancien texte le plus authentique est très secondaire, du moment qu'on se refuse à admettre comme exacts, à cause de leur invraisemblance, les renseignements historiques que sa biogragraphie contient. On a même nié que la composition de cette biographie fût antérieure au milieu du VIIIe siècle, bien que dans une série de manuscrits l'auteur dise qu'il écrit dix-huit ans après la mort de la sainte. D'autre part, les nombreuses analogies que le texte présente avec la biographie de saint Martin surtout montrent combien est faible son originalité. 
-

Landowski : Sainte Geneviève.
Statue de sainte Geneviève, par Ladowski
(Pont de la Tournelle, à Paris).

Quant à la croyance que Geneviève était bergère, elle ne semble guère remonter plus haut que le XVIe siècle et doit provenir de quelque erreur d'interprétation d'une de ses images. En tout cas, cependant, son existence n'a pas été contestée; honorée au moins dès le VIIe siècle, elle fut l'objet d'un culte qui ne fit que grandir; l'église des Saints-Apôtres ou ses restes avaient été déposés finit par prendre son nom et ce nom fut laissé à la nouvelle église qui la remplaça au XVIIIe siècle sur la montagne Sainte-Geneviève et qui devint le Panthéon où les fresques de Puvis de Chavannes retracent des scènes de sa vie. On conserve toujours sa tombe à l'église Saint-Etienne-du-Mont et l'on y célèbre toujours au mois de janvier une neuvaine en l'honneur de celle qui est considérée comme la patronne de Paris. (M. Barroux).

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.