.
-

Saint-Vincent et les Grenadines
Saint Vincent and the Grenadines

13 15 N, 61 12 W
Saint Vincent et les Grenadines est un ensemble de 32 îles (et une foule d'îlots) indépendant depuis 1979 et qui correspond (avec l'île de la Grenade) aux Îles au Vent, anciennement anglaises; 118 habitants, capitale Kingstown. 

Saint-Vincent, longue de 25 km de large de 17, a 344 km² de superficie et complète l'arc formé par la Grenade et les Grenadines. C'est une terre volcanique. Les montagnes sont couvertes d'arbres. Le point le plus élevé est le Morne à Garou (1580 m), et le volcan de La Soufrière (1430 m) qui possède un double cratère, dont l'un a 5 km² de superficie et une profondeur de 180 m, et contient un lac, et dont l'autre, plus petit, est toujours actif (grande éruption en 1972); il y a de nombreux ruisseaux; un tiers de la surface est cultivé.
-

Grenadines : Union Island.
Une plage de Union Island, au Sud des Grenadines.

Les îles Grenadines forment une chaîne d'îles et d'îlots, au nombre de six cents environ, entre Saint-Vincent et la Grenade, qui possède les îles les plus au Sud de l'archipel Superficie totale, 86 km².  Les deux plus grandes de ces îles sont Bequia, au Nord, Union Island, au Sud; entre elles, on peut citer Moustique (Mustique) et Canouan. Bequia est pourvue d'un port. Carriacou est l'îlot principal; il a 2797 hectares, une montagne de 297 m et un petit port.

L'histoire de Saint-Vincent et des Grenadines. - La résistance de la population indigène caraïbe a rendu difficile l'établissement des Européens à Saint-Vincent. Cette île, découverte par Christophe Colomb en 1498,  fut d'abord colonisée par des trafiquants d'esclaves français, puis déclarée possession anglaise dès 1672 mais seulement cédée à l'Angleterre en 1763. Elle fut reprise en 1779 par la France et restituée en 1783 à l'Angleterre. Celle-ci en fit une colonie. Entre 1960 et 1962, Saint-Vincent et les Grenadines formèrent une entité administrative distincte au sein de l'éphémère Fédération des Indes Occidentales (Federation of the West Indies). L'autonomie fut accordée en 1969, et l'indépendance dix ans plus tard. Un système de démocratie parlementaire y est en place depuis cette époque.
-
-Carte de Saint Vincent et les Grenadines.
Carte de Saint Vincent et les Grenadines. 
Source : The World Factbook.
(Cliquer sur l'image pour afficher une carte plus détaillée).
La culture de la canne représentait autrefois la principale activité de ces îles. Mais la crise de l'industrie sucrière à la fin du XIXe siècle ne laissa subsister que trois ou quatre plantations de canne; et l'on cultivait aussi un peu de manioc, de muscade et de cacao. Aujourd'hui le secteur agricole reste la première source de revenu de Saint Vincent et Grenadines, mais ne représente plus que le quart du PIB. La croissance économique de ce pays est dépendante des variations saisonnières des secteurs agricoles et du tourisme. 

Les tempêtes tropicales ont abouti à la destruction, dans des proportions substantielles, des récoltes en 1994, 1995 et 2002. Le tourisme a, pour sa part, souffert des conséquences des attentats du 11 septembre 2001. Les îles ont quand même eu plus de 160 000 touristes en 2005, la plupart du temps aux Grenadines. Saint Vincent  possède un petit secteur bancaire offshore qu'il a dû faire évoluer pour l'adapter aux standards et à la réglementation internationales. Saint Vincent est également un producteur de marijuana et est utilisé comme point de transbordement pour les narcotiques illégaux en provenance d'Amérique du Sud.  (L. Del).
-
Saint-Vincent et les Grenadines : la jungle, à saint Vincent.
La jungle, à Saint Vincent. Les rochers au premier plan correspondent
aux rejets de laves par le volcan de la Soufrière lors de l'éruption de 1979.
Images : The World Factbook.
.


Etats et territoires
[La Terre][Cartotheque][Tableaux de bord][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005 - 2007. - Reproduction interdite.