.
-

La Société royale de Londres

La Société royale de Londres (Royal Society) est l'équivalent de l'Académie des sciences de France, mais elle est beaucoup plus ancienne. Elle dérite d'un club formé à Londres en 1615, par des hommes comme Haak, Goddard, Glisson, Forster, Ent, pour s'entretenir de recherches scientifiques à l'exclusion formelle de la politique et de la théologie. Le club se transporta a Oxford vers 1651, puis retourna à Londres définitivement en 1659. En 1662, il obtint une charte de Charles II qui le reconnut d'utilité publique sous le nom de Royal Society; une autre charte de 1683 compléta la première. Le premier numéro du recueil que publia la Société, sous le titre de Philosophical Transactions, est du 6 mars 1665. Après avoir siégé dans divers bâtiments, notamment au Gresham College (qui est devenu ensuite le Royal Exchange), elle s'installa, en 1701, dans une vaste propriété qu'elle acquit : Grane Court (Fleet Street), d'où elle émigra en 1702 au palais Somerset, pour occuper enfin, en 1857, son siège actuel dans le palais Burlington (Piccadilly). (NLI).
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.