.
-

Robert d'Anjou

Robert d'Anjou (dit le Sage ou le Bon), roi de Naples, né vers 1275, mort le 19 janvier 1343. Troisième fils de Charles II, il fut remis au roi d'Aragon comme otage à la place de son père en 1288. Remis en liberté, il s'employa à reconquérir la Sicile, occupée par Frédéric III d'Aragon, ce qui fut le but de toute sa vie. Aidé de Roger de Loria, il fit plusieurs tentatives inutiles, de 1299 à 1301. En 1302, il seconda Charles de Valois qui, venu avec une armée de secours, échoua complètement. A la mort de son père, Robert prit la couronne au détriment de Charobert, fils de son frère aîné Charles-Martel, le droit de représentation n'existant pas à Naples, et le deuxième fils de Charles II, Louis, étant entré dans les ordres. Clément V le sacra roi à Avignon, le 3 août 1309. En 1311, ce pape le nomma son vicaire en Romagne pour résister à l'empereur Henri VII; l'année suivante, une armée commandée par son frère Jean interdit l'entrée de Rome à l'empereur. 

Robert obtint en 1313 le gouvernement de Florence et se plaça à la tête de la coalition guelfe contre l'empereur, qui le mit au ban de l'Empire. Henri VII étant mort le 24 août 1313 Robert, se tourna contre la Sicile ou il échoua (devant Trapani); une trêve fut suivie d'un nouvel échec. Jean XXII canonisa son frère Louis, le nomma vicaire (vacante imperio), et s'appuya sur lui pour lutter contre Louis de Bavière et les gibelins. Robert appela Philippe VI de Valois en Italie (1320), échoua de nouveau en Sicile en 1325 et en 1341. Il s'associa aux projets de croisade de Philippe VI. Il laissa sa couronne, à défaut de fils, à sa petite-fille Jeanne. Robert a été un prince lettré; Pétrarque et Boccace ont vécu à sa cour et ce dernier a chanté sous le nom de Fiametta, Marie, fille naturelle de Robert. (Joseph Petit).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.