.
-

Polybe

Polybe est un historien grec, fils de Lycortas, né à Mégalopolis vers 206 av. J.-C., passa sa jeunesse près de Philopoemen, qui le forma dans l'art de la guerre s'efforça, mais en vain, de maintenir la neutralité des Achéens entre Rome et la Macédoine, fut envoyé à Rome en otage (166), et ne recouvra sa liberté que 17 ans après. Pendant son séjour en Italie il fit une étude approfondie de la politique et de l'état militaire des Romains et s'acquit l'amitié des deux fils de Paul-Emile, surtout du Second Scipion l'Africain, qu'il accompagna au siège de Carthage (146) il voyagea ensuite en Afrique, en Espagne, en Gaule, et fut chargé par les Romains de diverses missions près des Grecs en faveur desquels il réussit plus d'une fois à adoucir le vainqueur. II mourut en 124, à 82 ans. Il avait écrit La vie de Philopoemen, la Guerre de Numance, une Tactique, et une Histoire générale de son temps, en 40 livres où il menait de front l'histoire de Rome et celle des États contemporains : cette Histoire ne s'étendait que de l'an 220 à 146 av. J.-C., mais l'auteur présentait dans las 2 premiers livres un tableau des événements antérieurs. 

Nous possédons seulement les 5 premiers livres de l'Histoire générale et des fragments assez considérables des autres livres. Ces fragments se composent : 1° d'une double série d'extraits formés par ordre de Constantin VII et intitulés Ambassades et exemples des vertus et des vices; 2° de passages recueillis dans les auteurs anciens 3° de fragments découverts par A. Mai au 19e siècle, dans les palimpsestes, par C. Muller à l'Escurial, par Mynas au mont Athos. Considéré comme écrivain, cet auteur laisse à désirer : il se livre à de fréquentes digressions; il raconte froidement; ses portraits manquent de vie, son style est souvent prétentieux, pénible ou monotone; mais il se distingue entre tous par l'exactitude, le jugement et l'impartialité : historien philosophe, il scrute les causes et les ressorts des événements; il fait comprendre les opérations diplomatiques ou militaires; il révèle les caractères les talents et les fautes des acteurs politiques; c'est l'historien des hommes d'état, des hommes de guerre et des penseurs.



En bibliothèque - La 1re édition grecque de Polybe est de 1530; auparavant on n'avait que la traduction latine des cinq premiers livres par Perotti; ensuite vinrent les éditions d'Isaac Casaubon, Paris 1609; de Jacques Gronovius, Leyde, 1670, de Schweighaeuser, Leipzig, 1792, 8 vol. in-8, de Bekker, Berlin, 1844. F. Didot a réimprimé l'édition de Schweighaeuser avec des notes inédites de ce savant, et les nouveaux fragments découverts à l'Escurial par C. Muller, 1840, grand in-8. Ernesti a donné un Lexicon Polybianum. L'Histoire de Polybe a été traduite en français par dom Thuillier, avec des Commentaires de Folard, 1727-30, 6 v. in-4, et par F. Bouchot, 1847, 3 v. in-12.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.