.
-

La découverte du monde > Le ciel > Les constellations
Mythologie et histoire des constellations
La constellation du Poisson Austral
Le Poisson Austral (Piscis Austrinus) est appelé par excellence le Grand Poisson (Eratosthène, Germanicus), et est considéré comme le père des deux Poissons du zodiaque. Cette constellation, qui est à l'extrémité du Verseau dont il semble boire l'eau, passe pour avoir autrefois sauvé la vie d'Isis, et c'est en reconnaissance de ce service, qu'il fût placé lui et ses petits, au nombre des constellations. C'est aussi par une suite de cette consécration, que les Syriens anciens ne mangeaint pas de Poisson, et honoraient comme dieux Pénates, des images dorées de Poissons (Hyginus).

On dit qu'il fut aperçu , pour la première fois, dans un lac près de Bambyce , et qu'il sauva la vie à Derceto, qui était tombée dans la mer pendant la nuit; cette Derceto passe pour déesse chez les Syriens. Les deux autres Poissons sont les enfants de celui-ci; ils ont été placés dans le ciel avec lui, et les uns et les autres sont révérés par les Syriens, Tel est le récit d'Eratosthène, à l'article de ce Poisson.

Théon l'appelle le Poisson du Capricorne, et le Grand Poisson, qui reçoit dans sa bouche l'eau qui coule de l'urne du Verseau. Effectivement il se replie sous le Capricorne, et c'est peut-être même cela, qui a fait représenter le Capricorne avec une queue de Poisson, en unissant les deux symboles. Dans un planisphère indien, le Capricorne n'a pas de queue de Poisson; mais en récompense il y a avec lui, dans la même case, un poisson à nez effilé; c'est l'Oxyrinque.

Germanicus César suppose, que Phacetis, fille d'Aphrodite / Vénus, étant tombée dans un étang, y fût métamorphosée en Poisson, et devint, sous cette forme, la Déesse de Syrie. D'autres disent, joute-t-il, que ce Poisson avait sauvé la fille de Vénus tombée dans les eaux; et que c'est de-là que vient le respect des Syriens pour les Poissons, dont ils ont consacré les images en argent dans leurs temples. Il est placé dans la partie la plus australe, recevant dans sa bouche l'eau du Verseau , et se levant en partie avec les Poissons (Germanicus, Théon, Hyginus). 

Il est situé entre le cercle antarctique et le tropique d'hiver, entre le Capricorne (Aratus) et le Verseau. Il regarde l'Orient et la queue de la Baleine qui le suit; il se couche au lever du Cancer. C'est alors qu'il donne à la Lune, qui a son domicile dans le Cancer, la forme de Poisson qu'elle prend sous le nom de d'Artémis Eurynome (Pausanias). Une partie de ce Poissen achève de se lever avec le Bélier, suivant Théon.

Les Arabes l'appellent Haut, ou Al-Hût al Gjenubi, le Poisson Austral. Ils nomment la brillante de la bouche, Al-Diphda-al-Auwal, la première Grenouille, et Al-Dalîm, Agger. On l'appelle aussi Pham où Phom al hût, la bouche du Poisson; nom qu'on a travesti en Phomaant; Fomahaut Fumalant, Fumalaut, Fumalhaut, Fomalhaut (nom porté sur les cartes actuelles) Fontahant, Phomolcuti. On le nomme aussi Alhaut, Alhaut-Genubi, Monazon ou Solitarius, Unicus, Ichtys Notios, Austrinus. Les Hébreux le nomment Dag.

Suivant Columelle, le Poisson Austral achève de se coucher, le quatre des nones de septembre; il y a chaleur. (Ch. Dupuis).

.


[Histoire culturelle][Biographies][Constellations]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2013. - Reproduction interdite.