.
-

Pisistrate

Pisistrate est un tyran d'Athènes, né vers 600 av. J.-C., et mort en 527. Il était parent de Solon et fils d'Hippocrate, de la famille des Philaïdes. Il devint le chef du parti populaire et résolut d'usurper l'autorité souveraine. Souple, adroit, éloquent, fort riche, issu d'une famille illustre, il éblouit la foule et l'enchaîna à sa destinée. Profitant des troubles causés par la lutte des factions, il se fit porter tout sanglant sur la place publique, et souleva la multitude en accusant les Eupatrides de l'avoir ainsi maltraité pour le punir de son dévouement aux intérêts populaires. Ce fut en vain que Solon chercha à démasquer son subterfuge.

Le peuple ayant été immédiatement convoqué, un décret, adopté par acclamation, accorda à Pisistrate des gardes pour sa sûreté. Il augmenta le nombre de ses satellites, puis leva le masque, désarma la multitude, se rendit maître de la citadelle et s'empara de l'autorité (561 av. J.-C.). Solon chercha vainement à soulever le peuple. Pisistrate, fort habilement, l'apaisa par des marques réitérées de déférence. Solon, cédant à la séduction en croyant céder à la nécessité, consentit à l'aider de ses avis. Pisistrate, an reste, maintint la plupart des lois de Solon. Toutefois, dès 560, il fut chassé d'Athènes par les deux partis qui avaient pour chefs Lycurgue et Mégaclès. Mais il sut profiter des divisions de ses adversaires.

Pisistrate épousa Caesyra, fille de Mégaclès, s'assurant ainsi l'appui des Alcméonides. Vers 554, il rentra à Athènes, grâce à un nouveau stratagème, sous la protection de la déesse Athéna, dont une certaine Phya joua le rôle. En 552, il dut s'exiler encore à Erétrie. En 542, il leva une armée de mercenaires, débarqua à Marathon, et rétablit définitivement son autorité en Attique. Il gouverna Athènes jusqu'à sa mort, survenue en 527; il laissa le pouvoir à ses deux fils, Hippias et Hipparque. ll usa avec modération du pouvoir, protégea l'agriculture, l'industrie, enrichit Athènes de divers monuments : l'Olympieion, le Lycée, le temple d'Apollon Pythien. Il ouvrit la première bibliothèque publique, fit rassembler et publier les rapsodies homériques et les oeuvres de plusieurs anciens poètes. Il contribua de toute manière à préparer la grandeur politique et artistique d'Athènes. (NLI).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.