.
-

Pibrac (Gui du Faur de), né à Toulouse en 1529, mort en 1584, brilla au barreau de sa ville natale, se perfectionna dans la science du droit en Italie, et fut élu juge-mage à son retour à Toulouse. Il fut député aux états d'Orléans en 1560, et l'un des ambassadeurs de Charles IX au concile de Trente. Il devint, en 1565, avocat général au parlement de Paris et conseiller d'Etat en 1570. Il accompagna le duc d'Anjou en Pologne, et tâcha sans succès de lui conserver la couronne après son avènement au trône de France. Il fut fait président à mortier par Henri III, et fut chancelier de la reine Marguerite et du duc d'Alençon.

Gui de Pibrac est auteur de plusieurs ouvrages en prose et en vers, au nombre desquels est une Lettre sur la Saint-Barthélemi en latin. Mais ses Quatrains, stances morales pleines de simplicité et de gravité, sont surtout célèbres. Ils ont paru en 1574 et ont été traduits dans plusieurs langues de l'Europe, et même en latin en turc, en grec, en arabe et en persan.

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.