.
-

Pépin II, roi d'Aquitaine

Pépin II, roi d'Aquitaine, mort à Senlis vers 870, fils de Pépin Ier. Reconnu roi par les Aquitains à la mort de son père, malgré l'intention fermement annoncée par Louis le Débonnaire de donner l'Aquitaine à Charles le Chauve, il s'allia avec Lothaire contre ce dernier, prit part à la bataille de Fontenoy (24 juin 841), puis abandonna son allié et revint dans le Midi.

Au partage de Verdun, l'Aquitaine fut donnée à Charles le Chauve, mais Pépin ayant continué la guerre et ayant essayé d'enlever Toulouse par un coup de main, Charles dut, en 815, par un traité conclu à Saint-Benoît-sur-Loire, lui abandonner la souveraineté dans le royaume méridional, en se réservant toutefois le comté de Poitiers, la Saintonge et l'Angoumois

Peu après, Charles ayant fait appel à ses frères, Pépin rejeta leur médiation (817) et reprit les hostilités : mais son rival fit la conquête du pays et se fit reconnaître roi à Toulouse (850). Le roi dépossédé s'allia alors aux Vikings qui prirent Toulouse et la pillèrent; Charles le Chauve entreprit une nouvelle conquête, et Pépin vaincu finit par tomber entre ses mains (852); une assemblée de leudes réunis à Soissons décida qu'il serait tonsuré et enfermé au monastère Saint-Médard de cette ville. Il s'évada, chercha un refuge en Bretagne auprès d'Erispoé, retomba aux mains de son adversaire à Senlis, s'évada de nouveau, et revint recommencer la lutte en Aquitaine avec le secours des Vikings.

Finalement vaincu et fait prisonnier, il se vit condamner à mort à Pitres (864); Charles le Chauve commua la peine en celle dela détention perpétuelle, et Pépin mourut quelques années après dans la forteresse de Senlis. Ses alliances avec les Vikings, encore païens, l'avaient fait surnommer l'Apostat. (H. C.).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005 - 2014. - Reproduction interdite.