.
-

Othon

Othon (Marcus Salvius Otho), empereur romain (69), né en 32, mort à Brixellum le 15 avril 69. D'une vieille famille étrusque de Ferentinum, son grand-père M. Salvius, protégé par Livie, devint sénateur; son père Lucius Salvius, favori de Tibère, fut consul suppléant en 33 et proconsul d'Afrique; son frère aîné, Lucius Salvius Otho Titianus, fut consul en 52, proconsul en Asie (63), consul encore avec son cadet quand il devint empereur, et épargné par Vitellius

Othon était un homme de taille moyenne, d'allure efféminée, portant perruque, compagnon de plaisirs de Néron qui, devenu amoureux de sa femme Poppée, l'envoya gouverner en Lusitanie où il demeura dix ans. Il fut des premiers à proclamer Galba empereur, et revint avec lui à Rome, mais le voyant désigner pour son successeur Pison, alors qu'il espérait cette succession, il conspira contre Galba. Salué empereur par les prétoriens, il fit arracher l'effigie de Galba qui fut tué par un soldat. Le soir même, le sénat jura fidélité à Othon. Celui-ci fut indulgent pour ses ennemis et satisfit le peuple par la mort de Tigellinus, favori de Néron. Il fut reconnu en Afrique et Mauritanie, en Espagne et par les légions de Pannonie, Dalmatie et Mésie, d'Egypte, de Palestine, de Syrie; mais à l'instigation de Valens, celles de Germanie avaient proclamé empereur leur général Vitellius avant la mort de Galba. 

Le reste de la Gaule se prononça pour celui-ci. Othon lui proposa une transaction, mais on ne put s'entendre. Othon quitta Rome le 14 mars pour aller à la rencontre de l'ennemi; lui-même marchait à pied en tête des troupes; ses habiles lieutenants défirent à plusieurs reprises Caecina, l'un des généraux de Vitellius ; quand il eut opéré sa jonction avec l'autre, Valens, ils conseillaient d'attendre l'arrivée des légions du Danube; Othon insista pour en finir de suite. Son armée, commandée par son frère, fut complètement défaite à Bédriacum, au bord. du Pô; bien qu'il eut encore des forces considérables, il ne voulut pas prolonger la lutte et se suicida, Il fut enseveli à Brixellum. (A.-M. B.).

Othon (Saint), Otho, né en Souabe, fut nommé en 1100 évêque de Bamberg par l'empereur Henri IV. Comme il ne voulait pas participer au schisme de cet empereur, il alla se faire sacrer à Rome en 1103, et reçut le pallium du pape Pascal II. II convertit la Poméranie au christianisme, et en fut proclamé l'apôtre. Il mourut en 1159.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006 - 2010. - Reproduction interdite.