.
-

Les îles Orcades
Les îles Orcades (en anglais Orkney islands) sont un archipel situé au Nord de la Grande-Bretagne, dont le sépare le détroit de Pentland, entre l'océan Atlantique et la mer du Nord (Les îles Britanniques). On compte 67 îles dont 29 habitées, d'une superficie totale de 1004 km² (dont 31 km² de lacs).

Les îlots inhabités, appelés holm, sont exploités pour le pâturage, la chasse et la pêche. Les principales îles sont : du Sud au Nord, South Ronaldshay; Hoy, dont le plus haut sommet atteint 2474 m; Pomona ou Mainland, la plus vaste, avec la capitale Kirkwall; Shapinshay; Stronsay; Rowsay; Eda; Westray; Scinday et North Ronaldsshay avec les rocs des autels de Linnay et le promontoire septentrional de Dennis Head. 
-

Carte des îles Orcades.
Carte des îles Orcades.
Cliquer sur l'image pour afficher une carte détaillée.

Les détroits qui séparent ces îles très découpées sont encombrés d'écueils (skerries), qui découvrent à marée basse et sur lesquels on récolte les plantes marines pour en extraire la soude. Des courants d'une extrême violence, rendent la navigation périlleuse: on redoute en particulier les deux tourbillons qui se forment près de l'îlot de Swona, dans le détroit de Pentland. Au point de vue géologique, les Orcades sont constituées par le vieux grès rouge, avec quelques injections volcaniques dans l'île de Hoy et des gneiss et micaschistes, en face de Hoy, à Stromness, côte Sud-Ouest de Pomona. Les îles portent la trace de puissantes actions glaciaires exercées d'Est en Ouest.

Le climat est très doux, grâce au Gulf Stream, qui rejette parfois sur les côtes des bois tropicaux. La température moyenne est de +12,9°C en juillet et de +3,4°C en février. Il tombe 930 mm d'eau par an. Les tourbières couvrent une grande partie du sol, dont 37,5% sont occupés par les champs et 8,5% par les prés. Le terrain est fertile, formé de limon sablonneux ou d'argile friable qu'on bonifie par les amendements marins.

On y élève des chevaux, des boeufs, des moutons, des porcs et beaucoup de volaille (poules). A partir du XIXe siècle, et la construction de routes, l'agriculture s'est beaucoup étendue, beaucoup de fermiers écossais ont immigré. Les oiseaux abondent le long des rochers, on mange leurs œufs et on exporte leurs plumes et leur duvet. La population est d'origine scandinave sur fonds celtique, mais depuis le XVIIIe siècle, tout le monde parle anglais.

Les principaux vestiges archéologiques des Orcades sont l'ancien palais des jarls à Birsay (au Nord-Est de Pomona), ceux de l'église bâtie auprès par Thorfinn au XIe siècle, d'une église circulaire à Ophir, de la cathédrale de Kirkwall, de l'église fortifiée d'Egilshay (XIIe s.).(A.-M. B.).



[La Terre][Cartotheque][Etats et territoires][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.