.
-

L'Ogôoué
L'Ogôoué est le principal fleuve du Gabon. Son estuaire marque le point le plus avancé de la côte de ce pays. Long d'à peu près 850 kilomètres, il a un débit moyen d'environ dix fois celui de la Loire.

Il naît à l'est du plateau batéké, dans le voisinage de la Mpama affluent de droite du Congo; après avoir coulé franchement vers l'ouest pendant une cinquantaine de kilomètres, il fait un coude brusque pour prendre une direction moyenne Nord-Nord-Ouest, franchit le rebord du plateau par les chutes Poubara et Machogo et, désormais entré dans sa vallée moyenne, commence à être navigable pour les pirogues. 

Plus bas,  après une nouvelle série de chutes et de rapides, il décrit une large courbe orientée est-ouest tantôt s'élargit, s'encombre d'îlots, tantôt se resserre entre de hautes murailles et se précipite par des sortes d'escaliers, mais partout coule sous le couvert de la forêt équatoriale.

Après avoir reçu de grands affluents, à gauche l'Ofoué, à droite le Sébé, la Livindo et l'Okano, il franchit en amont de Ndjolé son dernier obstacle et, pour atteindre l'Océan Atlantique, prend une direction nord-est-sud-ouest. Il atteint alors 2 à 3 kilomètres de large, roule entre des bancs de sable des eaux rouges chargées d'herbes et de troncs d'arbres et devient accessible aux vapeurs d'un faible tirant d'eau.

Dans la partie de son cours proche de l'Océan, repoussé de plus en plus vers le nord par les courants marins, il se relie par des marigots à des lagunes qui, au moment des crues, prennent forme de lacs (lac Ouangué, lac Azingo, etc.) et son lit n'a plus de limites bien nettes. Enfin, il débouche sur l'Océan par un vaste delta marécageux, dont une île projette au large le cap Lopez.



[La Terre][Cartotheque][Etats et territoires][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.