.
-

Nicole

Pierre Nicole est  né à Chartres en 1625, se lia avec les solitaires de Port-Royal, prit part à leurs travaux et à leur enseignement, se montra un des soutiens du jansénisme, et fut le fondateur de la caisse de la secte, dite boîte à Perrelle

Sans avoir, reçu la prêtrise, il écrivit contre les calvinistes, avec son ami Antoine Arnauld, un ouvrage véritablement solide, intitulé la Perpétuité de la foi, dont il est le principal auteur, mais qui parut sous le nom d'Arnauld. Il eut aussi une plus grande part qu'Arnauld à la composition de la Logique de Port-Royal. Mais c'est surtout pour la défense du jansénisme et contre les jésuites qu'il a publié une foule d'écrits, latins et français, ou sous son nom, ou pseudonymes, ou anonymes.

Il a donné sous le nom de G. Wendrock une traduction latine des Lettres provinciales, avec des notes. Il fut obligé de s'éloigner de Paris à la suite d'une Lettre contre les casuistes relâchés, qu'il écrivit, pour les évêques de Saint-Pons et d'Arras, au pape Innocent XI. Il se retira en 1679 dans les Pays-Bas, et rejoignit Arnauld à Bruxelles. Revenu à Paris en 1683, il se détacha du jansénisme et combattit le quiétisme. Dans la discussion entre Mabillon et Rancé sur les études monastiques, il défendit l'opinion du premier. 

Il mourut en 1695. Il avait du savoir; mais son style, bien qu'il fût le meilleur écrivain de Port-Royal après Pascal, est sec et froid. A l'exception de la Perpétuité de la foi, la plupart de ses nombreux ouvrages sont imprégnés de son jansénisme, et ses remarquables Essais de morale, 25 vol. in-12, Paris, 1741 et 1144, n'en sont pas entièrement dépourvus.

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2010. - Reproduction interdite.