.
-

Népal
Republic of Nepal

28 00 N, 84 00 E
Le Népal est un Etat situé sur les pentes méridionales de l'Himalaya central. II forme une sorte de rectangle allongé, mesurant environ 700 km de l'Est à l'Ouest et d'une largeur moyenne de 125 km. Il est limité au Nord par le Tibet et des trois autres côtés par l'Inde (à l'Est le Sikkim, au Sud le Bengale, le Tirhout et l'Aoudh, à l'Ouest le Kumaon). C'est une république fédérale, divisée administrativement en 14 zones (anchal) : Bagmati, Bheri, Dhawalagiri, Gandaki, Janakpur, Karnali, Kosi, Lumbini, Mahakali, Mechi, Narayani, Rapti, Sagarmatha et Seti. La capitale est Katmandou (Kathmandu). 

La superficie du Népal est évaluée à 147,181 km² et sa population à un peu moins de 28,6 millions d'habitants (2009).

Géographie physique.
En raison de sa position sub-himalayenne, le Népal occupe, sinon la région même des sources, qui souvent appartient au Tibet, du moins les bassins supérieurs d'un certain nombre d'affluents de gauche du Gange, en même temps qu'il couvre les diverses zones qui s'étagent de la plaine jusqu'aux plus hauts sommets du globe. On peut donc le diviser, soit verticalement en divers bassins fluviaux, séparés souvent par des montagnes très élevées, soit longitudinalement en bandes extrêmement différentes d'altitudes et de climats. La division hydrographique le répartirait ainsi en quatre bassins principaux : 

1° à l'Ouest, celui des rivières qui forment le Goghra et son affluent la Rapti;

2° la Sapta-Gandaki ou celui des sept affluents qui se réunissent dans le Gandak;

3° la vallée proprement dite du Népal, ou vallée de Katmandou, que drainent plusieurs rivières, dont la la Bagmati, la Vishnumati (Bishnumati), etc;

4° enfin, la Sapta-Kosi ou le pays des sept rivières Kosi, à l'Est.

Katmandou : la Vishnumati.
La Vishnumati, à Katmandou.

Au point de vue climatologique, le Népal se divise au contraire en trois grandes zones transversales : 

1° la barrière marécageuse du Téraï et les collines basses habitées à la population relativement clairsemée;

2° les hautes vallées situées dans la région moyenne des montagnes entre 1000 et 3000 m d'altitude, et dont on peut prendre pour type celle même du Népal de forme ovale, elle mesure environ 30 km de l'Est à l'Ouest sur 20 km du Nord au Sud; ce dut être originairement un lac comme Cachemire; le fond est à 1327 m d'altitude; tout autour règne une ceinture de montagnes s'élevant de 300 à 2000 m plus haut;

3° au delà, la région alpestre commence ,jusqu'aux cimes nues qui dominent les derniers glaciers et dont l'une, l'Everest (Gaurisankar), atteint 8850 m; c'est le point culminant du Népal et de la Terre. Il faut citer encore dans la même région orientale du Népal le Kangchenjunga ou Kitchinjanga (8358 m.), vers le centre du pays, le massif du Gosainthan avec le pic du Dayalang (7247 m), l'Anapurna (8078 m) et à l'Ouest, le Dhaulagiri (8172 m). Ces trois zones sont ellesmêmes bordées au Nord par les hauts plateaux trans-himalayens du Tibet et au Sud par les plaines de l'Inde.

Carte du Népal.
Carte du Népal. Source : The World Factbook.
(Cliquer sur l'image pour afficher une carte plus détaillée).

Flore.
La flore du pays se répartit naturellement selon les climats et les altitudes entre les trois régions que nous venons de définir. Dans la zone du Téraï règne la flore tropicale de l'Inde. On y exploite de riches forêts d'arbres sâla (Shorea robusta), sisou (Dalbergia sisu), palàça (Butea frondosa), etc. Les fertiles clairières produisent en abondance du riz, du coton, de la canne à sucre, de l'indigo, etc. 

Les hautes vallées sont très bien cultivées : sur les pentes, comme dans toute la région moyenne de l'Himalaya, sont étagées des terrasses artificielles qui suivent toutes les sinuosités du terrain et qui, vues d'en haut, donnent assez au pays l'apparence d'une carte à grande échelle où seraient marquées les courbes de niveau. L'eau nécessaire à la culture du riz descend peu à peu d'une terrasse à l'autre. Plus haut encore, on cultive l'orge, le blé noir et l'amaranthe. Le marché de Katmandou est célèbre pour ses fruits européens, ses légumes et ses fleurs. Le thé pousse entre 2000 et 4000 pieds. Signalons encore la Daphné cannabina dont on fait d'excellent papier. Les principaux arbres sont le chêne et le châtaignier ; les fougères et les orchidées sont abondantes. 

Enfin, la région alpestre voit succéder aux sapins les bouleaux, aux bouleaux les genévriers, etc., jusqu'aux sommets où toute végétation s'arrête.
-

Singes au Népal.
Singes dans la forêt de Mrigasthali.  Photos : © Serge Jodra, 2011.

Faune.
La faune suit, il va de soi, la même distribution que la flore. On y trouve des tigres et des rhinocéros dans les jungles du Teraï; égalements présents : la panthère, l'ours noir (Ursus labiatus), la hyène, le Gavoeus gaurus et frontalis, le buffle sauvage et maintes espèces d'antilopes. 

La région intermédiaire montre des léopards, l'ours noir de l'Himalaya (Ursus tibetanus), des chiens et chats sauvages, écureuils, porc-épics, etc. 

Sur les hauts plateaux, on rencontre l'Ours brun (Ursus isahellinus), le yak, le cerf musqué, diverses espèces de chèvres et de moutons sauvages, des marmottes, etc. 

Les oiseaux sont partout très nombreux, oiseaux d'eau migrateurs, rapaces de toutes tailles, de l'épervier au gypaète, faisans et perdrix de plaines ou de neiges, etc. (A. Foucher).



Monique Balmand (photos), Florent Founes, (texte), Népal, Fragments International, 2009.
2917160128
Jean Annequin et Paul Grobel, Sommets du Népal, les plus belles ascensions, Glénat 2007.

Carisse et Gérad Busquet (photos : Bruno Morandi), Népal, Arthaud - Flammarion, 2001.

.


Etats et territoires
[La Terre][Cartotheque][Tableaux de bord][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.