.
-

Muset

Colin Muset est un poète et ménestrel français, de la première moitié du XIIIe siècle. On a conservé de lui une douzaine de pièces, parmi lesquelles plusieurs lais ou descorts et un débat (avec Jacques d'Amiens); presque toutes sont remarquables par la vivacité du rythme et la grâce du style; mais elles nous intéressent surtout par les renseignements que l'auteur nous y donne sur lui-même : elles peignent au vif les plaisirs et les misères de la vie nomade et aventureuse du jongleur
« Colin Muset se met presque toujours en scène avec sa vielle et son archet et se présente à la fois comme un poète, un amoureux, un gourmand et un parasite. Il désire par-dessus tout mener bone vie, en mangeant des chapons à l'ail et en buvant du vin frais; il veut être assis dans une prairie verdoyante et fleurie, au mois de mai, un chapel de roses sur la tête, où il aime être servi par une gracieuse blondete. » (G. Paris).
Ailleurs il se représente rentrant chez lui après une tournée infructueuse, la « malle farcie de vent », la bourse dégarnie, et nous montre sa femme lui reprochant d'avoir été faire la débauche aval la vile. (A. Jeanroy).
-
Chanson de Colin Muset, 
sur sa vie de Ménestrel

« Sire comte, j'ai joué de la viole
Devant vous, dans votre hôtel, 
Et vous ne m'avez rien donné; 
Vous n'avez pas acquitté mes gages : 
C'est vilenie! 
Par la foi que je dois à Sainte Marie, 
Dorénavant je ne vous suivrai plus : 
Mon aumônerie est mal garnie, 
Et ma bourse mal remplie. 

Sire comte, commandez donc
Sire, si cela vous plaît, 
Faites-moi quelque beau don, 
par courtoisie! 
J'ai l'intention, sachez-le, 
De retourner dans mon ménage;
Et quand j'y vais avec la bourse dégarnie, 
Ma femme ne me rit point. 

Mais elle me dit : « Sire Morfondu, 
En quelle terre avez-vous été, 
Que vous n'avez rien gagné 
A travers la ville?
Voyez comme votre bourse plie; 
Elle est bien pleine de vent! 
Honni soit qui a envie 
D'être en votre compagnie! » 

Mais quand j'arrive chez moi,
Et que ma femme aperçoit 
Derrière moi mon sac enflé, 
Et qu'elle me voit bien habillé
D'une robe grise, 
Sachez qu'elle a bientôt fait 
De laisser sa quenouille, sans mentir;
Elle me rit avec franchise 
Et me jette ses deux bras au cou.
Elle va détacher ma bourse sans tarder; 

Mon garçon va abreuver 
Et soigner mon cheval;
Ma servante va tuer
Deux chapons, pour les accommoder 
A la sauce à l'ail; 
Ma fille m'apporte poliment un peigne. 
Alors je suis vraiment seigneur en mon hôtel
Plus que ne pourrais le dire! » (Colin Muset).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007 - 2015. - Reproduction interdite.