.
-

Montenegro
Crna Gora

42 30 N, 19 18 E
Le Montenegro est un Etat du Sud-Est de l'Europe, issu de la dislocation de la Yougoslavie. Il a d'abord constitué une fédération avec la Serbie, entre 1992 et 2006, date à laquelle il a déclaré son indépendance. Il est borné au Nord par la Bosnie-Herzégovine, à l'Est par la Serbie et le Kosovo, au Sud par l'Albanie; il est baigné à l'Ouest par la mer Adriatique et possède aussi une petite frontière (25 km) avec la Croatie
-
Paysage du Montenegro.
Paysage du Montenegro, près de Podgorica. Source : The World Factbook.

Il s'agit d'une république de 672,180 habitants (2009) et divisée en 21 municipalités (opstine; singulier : opstina). La capitale du Montenegro est  Podgorica.

Les divisions administratives du Montenego

Andrijevica
Bar
Berana
Bijelo Polje
Budva
Cetinje
Danilovgrad
Herceg Novi
Kolasin
Kotor
Mojkovac
Niksic
Plav
Pljevlja
Pluzine
Podgorica
Rozaje
Savnik
Tivat
Ulcinj
Zabljak

Le pays doit son nom suivant certains auteurs, à Ivan Czerni, un de ses souverains du XVe siècle, suivant d'autres au sombre aspect de ses montagnes, autrefois toutes couronnées d'épaisses forêts. Sa superficie, de 14 026 km², est occupée, pour la plus grande partie, par deux massifs de forme triangulaire à peu près d'égale importance. Ces deux triangles, juxtaposés, ont leurs bases au Nord-Ouest sur la frontière de l'Herzégovine, avec leurs pointes dirigées vers le Sud; ils sont séparés par les vallées de la Zéta et de la Moratcha. Le massif de l'Ouest forme le Montenegro proprement dit; il constitue l'extrémité Sud du système des montagnes de la Dalmatie qui surplombent les côtes de l'Adriatique, et se compose de roches calcaires poreuses à végétation chétive. Quant au massif de l'Est, dit Berda ( = montagnes), il est formé de grès et de schistes recouverts d'une couche de sol meuble; c'est une ramification des Alpes Dinariques qui vont plus loin se joindre aux Alpes Helléniques et aux Balkans. Il offre une végétation assez abondante et de ses versants, couronnés de forêts, descendent plusieurs cours d'eau tributaires, les uns de la Save, affluent du Danube, les autres du lac de Scutari. 

On a comparé le Montenegro proprement dit, dans sa configuration générale, à une mer houleuse pétrifiée, à un gâteau de cire aux mille alvéoles. Ces alvéoles, de différentes grandeurs, sont des vallées ayant un diamètre qui varie de dix pas à une lieue, fermées par des murs de rochers verticaux. On n'y rencontre qu'un petit nombre de plaines les vallées de la Moratcha et de la Zéta (L'Ager Labeatus des Romains où l'on voit encore les ruines de l'ancienne ville de Dioclea, la plaine de Tsernitsa, celle de Cetinje  le plateau de Pastrovitch situé à 870 m au-dessus du niveau de la mer. Les principales hauteurs sont : au Nord, le Bobotov Kuk (2522 m), qui est le point culminant du pays, le Voïnik (1968 m); à l'Est, le Leberchnik (2174 m); à l'Ouest, le Lovtchen (1759 m), le Kom (2448 m), le Visitor (2079 m); au centre du pays, le Stavor.

Le massif de l'Ouest appartient au versant de l'Adriatique. Il ne présente pas la trace du moindre cours d'eau. Pendant les saisons pluvieuses, les eaux s'écoulent à travers la roche calcaire et vont former, au Sud-Est de Tsettinié, la Riéka, petite rivière navigable qui sort d'une grotte naturelle percée dans la montagne et aboutit au lac de Scutari après un cours de 15 km. Le massif de l'Est (Berda) n'accuse pas une ligne de faîte bien accentuée; trois de ses rivières, la Piva, la Tara et le Lim, vont se jeter dans la Drina, affluent de la Save, en dehors du territoire monténégrin; le versant opposé envoie au lac de Scutari la Moratcha, d'une longueur de 100 km, grossie à droite de la Zéta, à gauche du Zem. Citons encore la Boïana, qui met le lac de Scutari en communication avec l'Adriatique et marque la frontière avec l'Albanie sur son cours intérieur. 
-

Carte du Monténégro.
Carte du Montenegro. Source : The World Factbook .
(Cliquer sur l'image pour afficher une carte plus détaillée).

Le Montenegro possède la plus grande partie du lac de Scutari (1711 km²; ses autres formations lacustres importantes sont : le Gornié Blato, le lac de Plava dans le bassin du Lim, celui de Slano dans la haute Zéta.

Le climat est vif et froid dans les montagnes, chaud dans le voisinage de la mer et dans les vallées du Sud. La moyenne de la température s'élève à 11,5° °C à Cetinje, et à 15 °C environ pour l'ensemble du pays.

Les différences climatiques ont pour conséquence une grande diversité dans les produits du sol, d'ailleurs peu fertile, sauf dans le bassin de la Moratcha et dans la région maritime. Au Nord, on cultive le blé, le seigle, le maïs, l'avoine, le tabac, la pomme de terre, le piment; au Sud, la vigne, le figuier, le pêcher, l'olivier, le citronnier, l'oranger, le mûrier.

Les forêts des Berda se composent surtout des essences suivantes : le hêtre, le chêne, le pin, le noyer et le sumac. On y trouve des ours, des sangliers, des loups-cerviers, des renards, des daims, des cerfs et des chevreuils. Le lièvre, la tourterelle et la perdrix se rencontrent, dans tout le pays. Les Palmipèdes abondent dans le voisinage du lac de Scutari. Les rochers accueillent de nombreux reptiles, parmi lesquels la vipère ammodyte. Les prairies montagneuses des Berda nourrissent de beaux troupeaux.

Les rivières, et particulièrement la Zéta, la Moratcha et la Riéka, donnent de fortes quantités d'espèces fluviales carpes, tanches, anguilles, truites et scoranze. Ce dernier poisson, de la grosseur d'une sardine (le Leuciscus alburnus), sort du lac de Scutari durant la saison d'hiver et remonte le cours de la Riéka par bancs compacts.

.


Etats et territoires
[La Terre][Cartotheque][Tableaux de bord][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006 - 2009. - Reproduction interdite.