.
-

Moldavie
Republica Moldova

47 00 N, 29 00 E
La Moldavie est un Etat de l'Est de l'Europe enclévé entre l'Ukraine et la Roumanie. Elle est bornée à l'Ouest par le Prut et au Nord par le Dniestr, qu'elle franchit à l'Est le long d'une bande appelée la Transnistrie (Transdniestrie), et qui est aujourd'hui sécessionniste.  Cet espace correspond à peu près à celui de l'ancienne Bessarabie, amputée de sa partie méridionale, le long de la Mer Noire. C'est une république, indépendante de l'URSS depuis 1991. Administrativement elle se divise en 32 raions (raioane; singulier :  raionul), 3 municipalités  (municipiul), une unité territoriale autonome (unitatea teritoriala autonoma), et une unité territoriale (unitatea teritoriala). D'une superficie de 33,843 km², la Moldavie compte 4,3 millions d'habitants (2009). Capitale : Chisinau (Kishinev).

Les divisions administratives de la Moldavie

Raions

Anenii Noi
Basarabeasca
Briceni
Cahul
Cantemir
Calarasi
Causeni
Cimislia
Criuleni
Donduseni
Drochia
Dubasari
Edinet
Falesti
Floresti

Glodeni
Hincesti
Ialoveni
Leova
Nisporeni
Ocnita
Orhei
Rezina
Riscani
Singerei
Soldanesti
Soroca
Stefan-Voda
Straseni
Taraclia 
Telenesti
Ungheni
Municipalités

Balti
Bender
Chisinau

Unité territoriale
autonome

Gagaouzie

Unité territoriale

Stinga Nistrului (Transnistrie)

Géologie.
La Moldavie est un plateau peu élevé, traversé par quelques collines, incliné nettement au Sud et s'appuyant au Nord sur le massif de Volynie-Podolie. Les formations géologiques ne s'aperçoivent que dans les coupes profondes et à pic des vallées, notamment le long du Dniestr. Au Nord à Jampol apparaît un îlot de granit, dernier affleurement de la grande nappe granitique de la Russie centrale; au-dessus on observe des schistes noirs appartenant au Silurien qui forment une bande de Mogilev à Khotin.

La craie surmonte ces deux terrains anciens avec discordance, elle forme des lits puissants presque horizontaux; dans la région qui s'approche des Carpates on trouve des bancs grégeux avec sable jaune pétris d'Osirea colomba et appartenant à l'étage cénomanien. Le terrain miocène forme l'étendue la plus générale, il est constitué par des marnes grises et des calcaires épais; à Chisenau et Bender c'est un calcaire grossier très fossilifère, parfois oolithique. 

Au-dessus de tous les terrains précédents, mais surtout dans la partie Sud, on rencontre un humus noir très fertile, épais d'environ un mètre, produit par la décomposition sur place de végétaux herbacés et qui a reçu le nom de tchernoziom. La partie limoneuse de cet humus paraît avoir été apportée par le vent. Il correspond  à la limite des « Terres Noires » que l'on rencontre aussi en Russie méridionale et en l'Ukraine.
-

Carte de la Moldavie.
Carte de la Moldavie. Source : The World Factbook.
(Cliquer sur l'image pour afficher une carte plus détaillée).

Hydrographie.
Les principaux cours d'eau sont le Dniestr et le Prut. Ils n'ont que des affluents sans importance. Leclimat est chaud. A Chisenau, la température moyenne de l'été est de +18 °C; celle de l'hiver de - 2 °C. Il se produit parfois des tremblements de terre. Les fruits du Midi, le raisin, la figue, la pêche, l'amande, réussissent à merveille. Les vignobles produisent d'excellent vin. On cultive le maïs, toutes les céréales et le tabac. L'élevage du bétail et des chevaux est relativement prospère. Malheureusement les sauterelles ravagent parfois les récoltes.

Economie.
La Moldavie demeure l'un des pays les plus pauvres d'Europe, en dépit des récents progrès de son économie. Il bénéficie d'un climat favorable et de bonnes terres agricoles, mais n'a pas de grands gisements de minéraux. En conséquence, l'économie dépend fortement de l'agriculture (fruits, légumes, vin et tabac). 

La Moldavie doit importer la quasi-totalité de ses approvisionnements énergétiques. Sa dépendance à l'énergie russe a été soulignée à la fin de 2005, quand une centrale électrique appartenant à la Russie et située dans la région spératiste de Transnistrie région séparatiste a coupé sont approvisionnement à la Moldavie, et quand la société russe Gazprom a coupé l'acheminement de gaz naturel à cause de différends sur les prix. Une coupure a encore eu lieu  en janvier 2009 pour les mêmes raisons. 

La décision russe d'interdire le vin et les autres et les produits agricoles moldaves, conjuguée à celle de doubler le prix payé par la Moldavie pour le gaz naturel russe a occasionné un ralentissement de la croissance du PIB en 2006. Toutefois, en 2007-2008, le pays à retrouvé une croissance de 6%. Les réformes économiques ont été lentes à cause du haut degré de corruption qui règne dans le pays. Néanmoins, les efforts prioritaires du gouvernement qui visent l'intégration de la Moldavie dans l'Union Européenne semblent avoir obtenu quelques succès. 

L'octroi par l'Union Européenne de préférences commerciales et l'accroissement des exportations vers la Russie devraient déboucher sur un taux de croissance plus élevé, si la Moldavie parvient à exporter des produits répondant aux normes de qualité exigés par ses clients. L'économie reste vulnérable à la hausse des prix du carburant, de mauvaises conditions météorologiques agricoles, et le scepticisme des investisseurs étrangers. Par ailleurs, la présence d'un régime séparatiste en Transnistrie continue d'être un frein à l'économie moldave.

La détérioration économique mondiale en 2008 n'a pas sérieusement affecté l'économie moldave en raison de sa faible exposition au système financier international, mais un ralentissement durable de l'économie mondiale, en particulier dans l'Union européenne et en Russie, pourrait avoir, en 2009, un impact négatif sur la Moldavie, dont l'économie repose largement sur les envois de fonds de Moldaves expatriés.

.


Etats et territoires
[La Terre][Cartotheque][Tableaux de bord][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005 - 2009. - Reproduction interdite.