.
-

Mirbel (Charles François de), dit Brisseau-Mirbel, botaniste né à Paris le 27 mars 1776, mort à Champerret, près Paris, le 12 septembre 1854. En 1794, il entra au bureau de topographie, mais dut en sortir deux ans après pour avoir fait évader un royaliste. Il suivit alors à Tarbes le cours de botanique de Ramond et fit de nombreuses excursions dans les Pyrénées. En 1798, il fut attaché au Muséum d'histoire naturelle de Paris et en 1800 ouvrit un cours de botanique à l'Athénée. Encouragé par Chaptal (1802), il devint en 1803 l'intendant des jardins de La Malmaison, où il fit, sous la direction de Desfontaines, une étude attentive de la structure des tissus des plantes et de l'évolution de leurs organes (La botanique au XIXe siècle).

En 1806, il passa à la cour de Louis Bonaparte, roi de Hollande, qui lui confia des charges élevées, et peu après revint à Paris pour y organiser, en qualité de directeur des beaux-arts, une académie de peinture pour les jeunes artistes hollandais. La même année, il devint professeur adjoint de botanique à la faculté des sciences et membre de l'Institut (1808). Sous la Restauration, il entra dans la carrière administrative et fit beaucoup pour l'agriculture, l'industrie manufacturière et le régime pénitentiaire. Il se retira en 1820 et ne se livra plus qu'à ses travaux scientifiques. Enfin, en 1828, il fut nommé professeur de culture au Jardin des Plantes; il enseigna en outre la botanique à l'École normale. 

Charles de Mirbel a été l'un des botanistes anatomistes et physiologistes les plus éminents de son siècle. Son plus grand titre de gloire, dit Baillon, est certainement la découverte de la nature de la cellule végétale; il combattit la théorie de la gymnospermie. Son élève de prédilection fut J.-B. Payer. (Dr L. Hn).



En bibliothèque - Son Traité d'anatomie et de physiologie végétales (Paris, 1802, 2 vol. in-8) le rendit célèbre. On lui doit encore Hist. natur. des végétaux classés par familles (Paris, 1802, 1826, 48 vol. in-8, avec 142 pl.); Exposition de la théorie de l'organisation végétale (Paris, 1809, in-8, 2e édit.); Éléments de botanique et de physiologie végétale (Paris, 1815, 2 vol. in-8 et 4 vol. de pl.), magnifiquement illustré de sa propre main. II a en outre publié une foule de mémoires, de rapports et de dissertations parus dans les recueils périodiques de l'époque.
Mirbel (L.-A.-Zoé Rue, madame de), née à Cherbourg en 1799, morte en 1849, épousa en 1823 M. de Mirbel. Elle excella dans l'art de peindre la miniature, et fut peintre de Louis XVIII et de Charles X.
.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005 - 2009. - Reproduction interdite.