.
-

Ménélaüs

Menelaüs ou Ménélas d'Alexandrie est un mathématicien grec de la fin du Ier siècle, cité par Ptolémée, par Proclus et Pappus, fit des observations astronomiques à Rome sous le règne de Trajan, à la fin du 1er siècle de notre ère. 

C'est probablement de lui qu'il est question dans le dialogue de Plutarque, De facie in orbe Lunae. Nous n'avons de lui qu'un Traité de la Sphère, en trois livres, dans une traduction latine, faite par Maurolycus sur une version arabe. Cet ouvrage renferme les éléments de la trigonométrie sphérique, notamment le théorème fondamental pour les Grecs, sur le quadrilatère complet, théorème auquel on donne parfois le nom de Ménélas, quoiqu'il doive remonter à Hipparque, sinon à Apollonios de Perge

Le texte grec est perdu. Cette traduction parut, avec les Sphériques de Théodose, à Messine, 1558, in-fol. Le P. Mersenne l'a reproduite dans son Universae geometriae synopsis, Paris, 1644, in-4°. Halley légua les matériaux d'une nouvelle éditions, qui fut publiée par Costard, sous le titre de Menelai Sphaericorum libri tres, quos olim, collatis Mss. Hebrais et arabicis, typis exprimendos curavit E. Hallejus, etc. Oxford, 1758, in 8-°. On y trouve plusieurs propositions fondamentales, à côté de vues qui n'ont qu'un intérêt spéculatif. (T. / Hoefer).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.