.
-

Macao
Aomen Tebie Xingzhengqu [Chinois]
Regiao Administrativa Especial de Macau [Portugais]

22 10 N, 113 33 E
Macao est un territoire d'Asie orientale, baigné par la Mer de Chine du Sud,  sur l'estuaire de la rivière de  Guangzhou (Canton), à 104 km de cette ville. . C'est une zone administrative spéciale de la Chine, presque complètement urbaine, formée par la presqu'île de Macao proprement dite reliée par trois ponts à une partie insulaire constituée anciennement par deux îles (Coloane et Taipa), aujourd'hui reliées par des terres gagnées sur la mer (5,2 km²) et qui forment la bande de Cotai. La superficie totale de Macao est de 28,2 km² et sa population de 578.000 habitants (2012). Le climat est subtropical; il  très chaud pendant la mousson pluvieuse du Sud-Ouest, mais il est tempéré par les vents marins pendant la période hivernale. 
L'histoire de Macao. - Macao a été la première colonie européenne en Extrême-Orient. Les Portugais eurent à Macao l'une de leurs premières factoreries et c'est là que Camoëns résida de 1553 à 1561; il y écrivit une partie de ses Lusiades, dans une grotte d'un jardin situé derrière la ville. En 1557 les Portugais achetèrent par un tribut de 500 taëls le droit de s'établir à Macao et les Chinois leur ont complètement cédée à partir de 1586, en reconnaissance de secours que ceux-ci leur avaient donnés contre les pirates. Plus tard de nouveaux services rendus aux Mandchous, qui renversèrent la dynastie de Ming, firent confirmer les colons dans leur possession. 

Un nouvel accord fut conclu en 1635, cette fois avec les  Anglais par lequel il était accordé à ces derniers la station pour les bâtiments faisant le commerce de la Chine. Le gouvernement chinois exigea par la suite que les Hollandais fussent admis à, jouir des mêmes avantages et Macao devint ainsi un lieu de station générale très animé. A Macao résidaient un gouverneur portugais, un mandarin chinois, un évêque; c'était le centre des missions françaises de Chine (les couvents ont été sécularisés en 1834 comme dans la métropole).

Macao fut longtemps le grand entrepôt du commerce de la Chine avec l'étranger (Exportation de thé, de riz, de graines d'anis et de cannelle; importation d'opium, de coton et de soie), mais elle fut détrônée par Hongkong; vainement on l'a déclaré port libre (1845). La traite des coolies y fut abolie en 1874.

En 1886, la Chine invita sans succès les Portugais à évacuer les lieux, et le territoire resta une colonie portugaise où s'est grandement développée l'industrie du jeu, jusqu'à ce qu'il fut l'objet d'un accord signé par la Chine et le Portugal, le 13 Avril 1987 qui devait faire Macao une Région administrative spéciale de la République populaire de Chine, à partir du 20 Décembre 1999. Le retour à la Chine a bien eu lieu à cette date. En vertu de l'accord, la Chine s'est engagée a appliquer, comme à Hong-Kong, son principe « un pays, deux systèmes» :  ainsi le système politique et économique de la Chine n'a pas été imposé à Macao, et qui, pour 50 ans, jouit par ailleurs d'un degré élevé d'autonomie dans tous les domaines, sauf les affaires étrangères et de défense.

Carte de Macao.
Plans de Macao. Source : The World Factbook.
(Cliquer sur l'image pour afficher une carte plus détaillée).

Economie.
Après l'ouverture  à la concurrence étrangère en 2001 des casinos contrôlés localement, le territoire a attiré des dizaines de milliards de dollars d'investissements étrangers. Macao est ainsi redevenu un des centres plus importants de l'industrie des jeux dans le monde. 

Le développement des jeux et plus généralement de tout le secteur touristique ont bénéficié de la décision de la Chine d'assouplir les restrictions de voyage pour les citoyens chinois qui souhaitent visiter Macao. En 2006, les revenus de jeu ont dépassé à Macao ceux du strip de Las Vegas, et les taxes liées au jeu ont compté pour plus de 70% des recettes totales du gouvernement de Macao.

En 2008, Macao a introduit des mesures pour calmer l'accélération du développement de ce secteur L'économie de Macao s'est aussi considérablement ralentie en 2009 en raison, cette fois, du ralentissement économique mondial. En 2010, Macao a de nouveau connu une croissance forte, principalement grâce aux touristes en provenance de Chine continentale. Près de 25 millions de visiteurs ont été accueillis cette année-là. Prresque de 53% provenaient de Chine continentale. Parallèlement, l'industrie manufacturière traditionnelle de Macao a  fortement ralenti depuis la fin de l'accord Multi-Fibre, en 2005. 

Un des défis actuels de Macao est de diversifier son économie et de mieux gérer la croissance de l'industrie du jeu, en se libérant  des activités de blanchiment d'argent que ce secteur facilite. 
-

Macao : place du Sénat.
Macao : la place du Sénat, du nom du Sénat Loyal (Leal Senado)
le bâtiment blanc, à droite. Source : The CIA World Factbook.
.


Etats et territoires
[La Terre][Cartotheque][Tableaux de bord][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005 - 2012. - Reproduction interdite.