.
-

M 42, Grande nébuleuse d'Orion

Nébuleuse brillante- Orion
M 42 : grande nébuleuse d'Orion.
Source : The STScI Digitized Sky Surveycompositage : Imago Mundi, © 2004.
La Grande Nébuleuse d'Orion***, située à 1500 années-lumière, est certainement l'objet le plus spectaculaire de la constellation. Il s'agit en réalité d'une ensemble de nébuleuses brillantes illuminées grâce au rayonnement d'étoiles jeunes et très chaudes. La partie la plus étendue est constituée par M 42, tout autour des étoiles du Trapèze (dont l'âge est estimé à moins de cent mille ans). Son prolongement méridional autour d'Hatysa prenant le nom de NGC 1980 contient M 43, centrée sur l'étoile NU. Plus au Nord, paraissant détachée de cet ensemble se situe une condensation formée par NGC 1977, entourant les étoiles V 359 et c Orionis, NGC 1975, collée à NGC 1973, et, enfin, tout au Nord, un petit amas d'étoiles NGC 1981.

Des étoiles continuent de se former au coeur de la Nébuleuse. Deux astres très brillants dans le domaine de l'infrarouge appelés, l'un, l'objet de Becklin-Neugebauer, l'autre, qui enchâsse le premier, la nébuleuse Keinman-Low, en particulier, semblent correspondre à des cocons de poussière dans lesquels sont en train de se condenser des étoiles très chaudes et massives. Des images transmises en 1993 par le télescope spatial Hubble montrent par ailleurs la présence au sein du nuage brillant de petits nodules interprétés comme des systèmes planétaires en formation (on parle pour les désigner de proplyds).

La Grande Nébuleuse constitue une partie d'une grand nuage de matière qui s'étend sur pratiquement toute la constellation.


Carte des environs de la Grande nébuleuse (M 42 + M 43). Au centre de celle-ci se place le Trapèze, constitué des 4 étoiles les brillantes d'un amas ouvert qui semble en compter plusieurs milliers - beaucoup étant d'ailleurs encore en formation.
Au Nord, deux nébuleuses : NGC 1977 et NGC 1981.
L'objet de Becklin-Neugebauer (BN), très profondément enfoui dans la poussière est inobservable dans le domaine visible, mais c'est une source infrarouge très brillante nichée au coeur de la Nébuleuse d'Orion, non loin de l'amas Trapèze. Il pourrait s'agir d'une très grosse étoile en train de naître. Beaucoup d'autres sources infrarouges et radio (masers) l'entourent. De quoi penser qu'on a ici affaire à un site de formation stellaire très analogue à son proche voisin, l'amas du Trapèze, mais moins évolué que lui.


L'objet de Becklin-Neugebauer

.


[Constellations][Système solaire][Dictionnaire cosmographique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.