.
-

La Caille,ou Lacaille (Nicolas Louis de). - Astronome né à Rumigny-en-Thiérache (Ardennes) en 1713, mort en 1762. Il s'était d'abord destiné à l'état ecclésiastique. Il se lia avec J. Cassini et Maraldi, et fut dès 1739 employé, à la suite des deux célèbres expéditions en laponie et en Equateur, à la vérification de la méridienne de France par de les mesures entre Paris et Perpignan; il résulta que le débat relatif à la forme de la Terre fut tranché en faveur des partisans de l'aplatissement aux pôles. 

Il fut nommé à 25 ans professeur de mathématiques au collège Mazarin. La Caille entreprit la vérification des catalogues d'étoiles (jusqu'à la quatrième grandeur). Il catalogua à l'observatoire du Collège Mazarin les constellations situées au-dessus de l'horizon de Paris. De 1750 à 1754, il observa plus de 10 000 étoiles au Cap de Bonne-Espérance, où, sur sa demande, l'avait délégué l'Académie des Sciences, dont il était membre depuis 1741. Les observations qu'il y fit, comparées à celles que l'on avait faites en Europe, notamment à celles de La Lande à Berlin, permirent de déterminer plus exactement la distance de la Terre à la Lune. A son retour, il rédigea ses observations, et se livra à de nouveaux travaux avec une ardeur qui abrégea sa vie. On a de lui : Leçons de Mathématiques, 1741; de Mécanique, 1743; d'Astronomie, 1746; Eléments d'Optique, 1750; Astronomiæ fundamenta, 1757; Tables solaires, 1758; Éphémérides depuis 1745; Cœlum australe, 1763, publié par Maraldi, et où il créé de nouvelles constellations dans l'hémisphère austral. Toutes ses observations offrent une telle précision que les recherches postérieures n'ont fait que les confirmer.

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.