.
-

Koweït
Dawlat al Kuwayt

29 30 N, 45 45 E
Le Koweit est un Etat de l'Asie (Moyen-Orient), au fond du golfe Arabo-Persique et frontalier avec l'Irak et l'Arabie saoudite. Peuplé de 2,65 millions d'habitants (2012), il a une superficie de 17.818 km². Le climat, humide et chaud en été, est froid et sec en hiver. Le sol est très aride; le sous-sol est très riche en pétrole. Pour son administration, le Koweit se divise en 6 gouvernorats (muhafazat) : Al Ahmadi, Al 'Asimah, Al Farwaniyah, Al Jahra', Hawalli et Mubarak al Kabir.

Principales villes : As Salimiyah (148.000 habitants, Sabah as-Salim (139.500 hab.), Al Frawaniyah (86.500 hab.), Al Fahahil (68.500 hab.), la capitale : Koweit City (60.000, hab.), Ar Riqqah (52.000), Salwa (41.000), etc.

-
Carte du Koweit.
Carte du Koweit. Source : The World Factbook.
(Cliquer sur l'image pour afficher une carte plus détaillée).
L'histoire du Koweit. - Ce payst était autrefois partie intégrante de l'Empire Ottoman. La ville de Koweit (Koweit City) était nominalement le chef-lieu d'un caza du vilayet de Bassorah et la résidence d'un sous-gouverneur; mais, en réalité, la Turquie n'y manifestait son autorité que par le choix du chef de la cité, et par le traitement en nature qu'elle lui assurait. La population s'adonnait principalement à la construction des barques à voiles qui faisaient le petit cabotage et étaient employées aussi à la pêche des perles. Le commerce consistait à échanger des produits des troupeaux venus de l'intérieur contre les objets manufacturés déposés par les navires qui y faisaient souvent escale. 

Depuis 1899 et jusqu'à l'indépendance en 1961, c'est la Grande-Bretagne qui a supervisé les relations étrangères et la défense du pays, dirigé pour le reste par la dynastie Al-Sabah, et encore au pouvoir après l'indépendance. L'explotation du pétrole a donné une grande prospérité au pays et suscité la convoitise de l'Irak qui l'a attaqué et envahile 2 août 1990. Après plusieurs semaines de bombardements aériens, une coalition de l'ONU sous commandement des Etats-Unis, a lancé un assaut terrestre le 23 février 1991 et libéré en quatre jours le Koweit, qui a dû ensuite dépenser plus de 5 milliards de dollars  pour réparer les infrastructures pétrolières endommagées pendant cette première guerre du Golfe.

Revenue au pouvoir, la famille Al-Sabah a rétabli une assemblée législative élue qui a su affirmer son importance au cours des années suivantes. En mai 2009, pour la première fois, quatre femmes ont été élues au Parlement. 

En février et mars 2011, lors des soulèvements et des protestations qui ont agité le monde arabe, les Arabes apatrides, connu sous le nom bidounes, ont organisé des manifestations pour demander la citoyenneté, des emplois et les autres prestations offertes aux ressortissants koweïtiens. Des groupes militant pour la jeunesse - soutenus par l'opposition et les rivaux du premier ministre au sein même de la famille régnante - se sont rassemblés en mars 2011 pour que soit mis fin à la corruption et pour demander l'éviction du premier ministre et son cabinet. Des manifestations similaires ont eu sporadiquement tout au long d'avril et mai. Fin septembre 2011, la question de la corruption généralisée a encore attisé la colère de la population attendant toujours l'éviction du premier ministre.

Koweit : châteaux d'eau.
Une forêt de châteaux d'eau au Koweit. Source : The World Factbook.
.


Etats et territoires
[La Terre][Cartotheque][Tableaux de bord][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005 - 2012. - Reproduction interdite.