.
-

Knut II ou Canut II (I en Angleterre), dit le Grand, monta sur le trône du Danemark en 1014, et, la même année, vint revendiquer, les armes à la main, le royaume d'Angleterre, que son père Suénon (Sven I) avait conquis. Edmond, fils d'Ethelred, le lui disputa avec tant de courage que Knut dut consentir pour le moment à un partage : un traité assura à Edmond le midi de l'Angleterre; mais ce prince ayant été assassiné par Edric, son beau-frère, Knut resta seul maître du pays (1017). Pour se concilier les Anglais, il épousa la veuve d'Ethelred. Les deux nations danoise et anglaise, suivant cet exemple, s'unirent par de nombreux mariages, et, en 1028, Knut put, sans craindre une insurrection de ses nouveaux sujets, s'absenter d'Angleterre. Après un pèlerinage à Rome, 1024, il vainquit les Suédois, conquit la Norvège sur Olaf le Saint, 1028-1031, et soumit l'Écosse, 1034. Ce roi donna des lois sages (publiées à Copenhague en 1826), bâtit beaucoup d'églises et de monastères, fit battre la première monnaie danoise, et institua une noblesse héréditaire. Il mourut en 1036 à Shaftesbury.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.