.
-

Le Kamtchatka

Le Kamtchatka, d'une superficie de 270 500 km², est une presqu'île de la partie orientale de la Russie d'Asie; baignée à l'Est par mer de Béring à l'Est, et la mer d'Okhotsk à l'Ouest. Elle se rattache au Sud aux îles Kouriles dont elle n'est séparée que par un canal resserré, le détroit des Kouriles; elle est limitée au Nord par le pays des Tchouktches. Soumis à la Russie depuis 1706, le Kamtchatka forme un des krays (territoires) de la Russie. Chef-lieu : Petropavlovsk, petit port sur la baie d'Avatcha.

La côte orientale est dentelée de caps provenant de coulées volcaniques et découpée de baies et de golfes parmi lesquels se trouve le golfe d'Avatcha, qui forme sur la mer de Béring un des meilleurs ports du monde; le rivage occidental, au contraire, présente une courbure très régulière. En descendant du Nord au Sud le long de la mer de Béring, on rencontre le cap Opoukinskoï, le cap Pakhatchinskoï; le cap Olioutorski, qui marque au Nord l'entrée d'un vaste golfe au fond duquel est l'île Karajinski; le cap Chevelioutsch, au Sud du même golfe; la pointe Kliouchevskaïa; enfin le cap Lopatka, à l'extrémité méridionale de la péninsule.

Une ramification de la chaîne sibérienne des monts Stanovoï parcourt le Kamtchatka du Nord au Sud, et le divise en deux parties à peu près égales; cette chaîne de montagnes se partage en deux branches d'origine volcanique. La branche orientale possède des volcans en activité dont les principaux sont : le Klioutchevsk, le Chevelioutch, l'Avatcha. Un grand nombre de cours d'eau, qui se déversent soit dans la mer de Béring, soit dans la mer d'Okhotsk, descendent de la chaîne centrale le plus remarquable est la Kamtchatka (500 km de cours), qui prend sa source dans la partie méridionale, au pied d'un volcan, et se jette dans la mer de Béring. Il y a, en outre, un grand nombre de lacs.

L'ossature de la presqu'île est formée de granits, de porphyres, de schistes' paléozoïques et de roches métamorphiques auxquelles se sont superposés des basaltes, des trachytes et des coulées de lave. On trouve, dans la presqu'île, du cuivre à l'état natif, du fer oxydulé magnétique, des lignites, de l'ambre jaune, du soufre natif en abondance. 

La région montagneuse est couverte de forêts; la vallée de la Kamtchatka seule est susceptible de culture, et l'avoine est l'unique céréale qui y parvienne quelquefois à sa maturité. Parmi les animaux, ou remarque le renard, les zibelines, les hermines, les gloutons, les lemmings, le campagnol économe, etc. Le climat est rude, surtout sur la côte occidentale où le mercure gèle pendant la plus grande partie de l'hiver.

La population est formée de Kamtchadales; de Koriaks, qui occupent le Nord et sont en partie nomades, en partie sédentaires; de Lamouts, peuple toungouse qui erre sur les bords de la mer d'Okhotsk, de Tatars, de Iakoutes et de quelques Russes. 



[La Terre][Cartotheque][Etats et territoires][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.