.
-

Jeaurat (Edme Sébastien), astronome né à Paris le 14 septembre 1725, mort à Paris le 7 mars 1803. Il s'appliqua dès l'enfance au dessin et aux mathématiques. A 22 ans, il reçut de l'académie de peinture une médaille de dessin. A 25 il était ingénieur-géographe employé à la grande carte de France, et il leva un carré de 600 lieues. Devenu professeur de mathématiques à l'École militaire en 1753, il fut reçu la même année à l'académie des sciences  (classe d'astronomie, puis de géométrie), et nommé membre de l'institut à sa création. En 1796, un an après la réorganisation de l'Institut, il succéda à Cassini dans la section d'astronomie. Il mourut en 1803, doyen des astronomes de l'Europe. 

On a de lui un bon Traité de perspective, 1750, in-4; Nouvelles tables de Jupiter, 1766, in-4. Quant à ses calculs et à ses découvertes, on peut consulter le vol. des Savants étrangers, année 1763, et le Recueil de l'Académie, 1764-1789. Il s'occupa également d'observations thermométriques et pluviometriques de 1773 à 1788. Tous ses écrits ont trait à l'astronomie ; ils parurent dans le Recueil des savants étrangers (1763) et dans les Mémoires de l'Académie des sciences de Pars (1763-88). Jeaurat écrivit par ailleurs douze volumes de la Connaissance des temps, dont Lalande lui laissa la rédaction de 1776 à 1790. Ajoutons qu'il  est l'inventeur d'une lunette à double image, dite diplantidienne, dont la description se trouve dans les Mémoires de l'Académie (1779 et 1786). 

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.