.
-

Israël
Medinat Yisra'el

31 30 N, 34 45 E
Israël est un Etat de l'Asie occidentale (Proche-Orient) riverain de la mer Méditerranée et frontalier avec le Liban, la Syrie, la Jordanie, l'Egypte et les Territoires Palestiniens. D'une superficie de 20 330 km², il a une population de 7,59 millions d'habitants (2012). Ces chiffres se réfèrent au territoire reconnu internationalement, dans ses frontières d'avant 1967. Dans les faits, l'Etat israélien contrôle un territoire plus vaste, qui comprend, en Syrie, le plateau du Golan, et certaines partie de la Cisjordanie (y compris Jérusalem-Est), où sont implantées des colonies.

Carte d'Israël.
Carte d'Israël. Source : The World Factbook.
(Cliquer sur l'image pour afficher une carte plus détaillée).

D'un point de vue administratif, le pays est divisé en 6 districts (mehozot) : Centre, Haïfa, Jérusalem, Nord, Sud et Tel Aviv. Capitale : Jérusalem (714 000 habitants pour le Grand Jérusalem, dont 400 000 pour Jérusalem-Ouest). Autres grandes villes : Haïfa  (270 000 hab.), Tel Aviv (250 000), Ashdod (225 000). 

Les régions géographiques.
On peut distinguer en Israël quatre régions principale, d'Ouest en Est : 1° la côte de la mer Méditerranée; 2° les montagnes de Galilée; 3° la Ghôr ou vallée profonde du Jourdain et de la mer Morte, partiellement en Israël; 4° le Neguev (Negev), qui est essentiellement un désert.

La côte.
La côte est longée par une plaine presque sur toute sa longueur. Au Nord, elle s'étend entre le cap Nakoura (frontière avec le Liban) et va jusqu'à Haïfa (cap Carmel). La ville principale y est Akka (Acre). Le Cap Carmel est le point de départ de la petite chaîne des monts Carmel qui rejoignent, en direction du Sud-Est, les monts de Samarie. En revenant vers la côte, on retrouve la plaine qui, entre Haïfa et Tel Aviv-Jaffa, prend le nom de plaine de Saron, avec Natania (Netanya) et Hédéra (Hadera), comme villes principales. C'est ici que s'élevait aussi l'ancienne Césarée de Palestine (Kaisarieh). Au Sud de Tel-Aviv, la plaine, qui atteint sa plus grande largeur, prend le nom de Sephala. Elle se termine, pour ce qui est de sa portion israëlienne, au Sud-Est par la bande de Gaza, qui la sépare de la mer, et plus au Sud par la frontière avec l'Egypte. Les principales villes y sont Ashdod et Ascalon (Ashqelon).

Les montagnes de Galilée.
En Galilée (Nord d'Israël), des hauteurs confuses forment un massif où se trouve le point culminant du pays, le Hare Meron (1208 m). Lles montagnes de Galiléei se prologent au Sud, en Cisjordanie, avec les monts de Samarie et de Judée (les contreforts sud-occidentaux de ces derniers étant de nouveau en Israël).

La vallée du Jourdain et la mer Morte.
Au Nord, la parie occidentale de la vallée du Jourdain appartient à Israël. Cette dépression, orientée du Nord au Sud, a en son centre le lac de Tibériade (mer de Galilée). Plus au Sud, la vallée est prolongée par la Mer Morte que se partagent Israël, la Jordanie et le Territoire palestinien de Cisjordanie.

Le désert du Neguev.
De forme triangulaire, le désert du Neguev est bordé à l'Est par la vallée de l'oued el-Araba (Ha Arava) qui marque la frontière avec la Jordanie, et s'élève en direction de l'Ouest et du massif du Sjebel Semawe (1015 m), à la frontière de l'Egypte,  où il se prolonge sous le nom de le désert et-Tih. Une politique de mise en valeur progressive de ce désert en a réduit l'étendue, au moins dans sa marge septentrionale, grâce à l'irrigation. Une route le traverse entre Beersheba et le port d'Elath, sur le golfe d'Aqaba. 

Climat et cultures.
Le climat, plus doux sur la côte, torride dans la dépression médiane, est partout très variable. Productions naturelles : figuiers, grenadiers, orangers et citronniers, oliviers, fèves ci, lentilles, vignes (Syrie, environs de Jérusalem, etc..), froment, orge, riz (autour du lac Merom), millet.



Frédéric Encel, Géopolitique du sionisme; stratégies d'Israël, Armand Colin 2006. - Comment des intellectuels laïcs dispersés en Europe orientale ont-ils convaincu, dans le second XIXe siècle, des milliers de leurs compatriotes d'aller peupler la terre de leurs ancêtres, désormais lointaine, désolée et occupée par un puissant empire? Comment un mouvement politique squelettique, dépourvu de richesses, d'assise territoriale et d'alliances étatiques a-t-il bâti une diplomatie efficace, des institutions démocratiques, des infrastructures performantes puis un Etat souverain viable en un demi-siècle à peine ? Comment quelques cultivateurs et poètes n'entretenant aucune expérience militaire et refusant souvent de s'en doter, ont-ils pu créer l'une des plus puissantes armées du monde? Comment Israël, Etat-nation du peuple juif et fruit du sionisme, a-t-il élaboré ses stratégies de survie puis de puissance dans un Proche-Orient instable et hostile ? Comment le sionisme et Israël se représentent-ils la mémoire, la force, l'espace? (couv.).
.


Etats et territoires
[La Terre][Cartotheque][Tableaux de bord][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005 - 2012. - Reproduction interdite.