.
-

Indonésie
Republik Indonesia

5 00 S, 120 00 E
L'Indonésie est un vaste Etat insulaire de l'Asie du Sud.-Est (Insulinde), entre l'Océan Indien et l'Océan Pacifique. Peuplé de 240,3 millions d'habitants (2009), il a une superficie de 1,91 million de kilomètres carrés, et forme un immense archipel de 17 508 îles (6000 seulement étant habitées).

Ces îles, dont trois sont partagées avec d'autres Etats, forment un arc qui s'étend sur 4800 km le long de l'équateur. En allant de l'Ouest à l'Est, Sumatra avec ses dépendances (Babi (Simuluë), Nias, Bangka et Billiton), Java, Bali, Lombok, Sumbawa, Sumba, Florès et la partie occidentale de Timor, forment l'arc le plus méridional du système. A l'intérieur de ce grand arc de cercle s'étendent Kalimantan (c'est-à-dire l'île de Bornéo, sauf la partie Nord-Ouest, partagée entre la Malaisie (Sarawak), et le petit Emirat indépendant de Brunéi), Sulawesi (Célèbes), les Moluques et plus à l'Est la partie occidentale de la Nouvelle-Guinée, ou Irian Jaya (la partie orientale formant l'Etat indépendant de Papouasie-Nouvelle-Guinée). 

L'Indonésie est divisée administrativement en 30 provinces (propinsi-propinsi, au singulier propinsi), 2 régions spéciales (daerah-daerah istimewa, au singulier daerah istimewa), et un district spécial pour la capitale (daerah khusus ibukota), Djakarta (Jakarta). 

Les divisions administratives de l'Indonésie

Provinces

Bali
Banten
Bengkulu
Gorontalo
Jambi
Jawa Barat
Jawa Tengah
Jawa Timur
Kalimantan Barat
Kalimantan Selatan
Kalimantan Tengah
Kalimantan Timur

Kepulauan Bangka Belitung
Kepulauan Riau
Lampung
Maluku
Maluku Utara
Nusa Tenggara Barat
Nusa Tenggara Timur
Papua
Papua Barat (Irian Jaya Barat)
Riau
Sulawesi Barat
Sulawesi Selatan
Sulawesi Tengah
Sulawesi Tenggara
Sulawesi Utara
Sumatera Barat
Sumatera Selatan
Sumatera Utara 

Régions spéciales

Aceh
Yogyakarta

District spécial

 Jakarta Raya

Depuis la mise en place d'une décentralisation, le 1er janvier 2001, les 465 régences et municipalités sont devenues les unités administratives clés, en charge de la plupart des services publics.

Coupée par l'équateur, l'Indonésie a un climat très chaud et très humide, nettement équatorial (température moyenne à Djakarta : +25°C; pas de période sèche). Ce climat est favorable au développement de la végétation la plus puissante, la plus variée; sur les côtes, les palétuviers et les palmiers aquatiques, puis à l'intérieur, la forêt pluviale avec le cocotier, le palmier à bétel, le bambou, le banian, le bois de teck, le palanquium gutta qui produit la gutta-percha; les clairières sont favorables aux plantations tropicales et aux épices. A mesure que l'on s'avance vers l'Est, la flore et la faune prennent un caractère australien; l'eucalyptus apparaît.
-

Carte de l'Indonésie.
Carte de l'Indonésie. Source : The World Factbook. (Cliquer sur l'image pour afficher une carte plus détaillée).

Les îles.
Chacune des îles ou chacun des groupes d'îles de l'Indonésie forme une région naturelle distincte. On ne donnera ici qu'un aperçu rapide des principales.

Sumatra.
Sumatra (443 424 km²) est une île longue de 1760 km, large de 160 à 500 km. Son ossature est formée par une chaîne continue (Bukit, Barisan), dominée par une soixantaine de volcans (dont huit en activité), qui longe la côte occidentale.

Les sommets principaux sont les monts Abong Abong (3485 m),  le Mont Leuser (3381 m), le Sinabung (2451 m), le Talakmau ou Mont Ophir (2912), le Mont Marapi (2891 m), le Mont Kerenci ou Indrapura (3805 m), Bukit Masurai (2933 m), le Dempo (3159 m). Souvent la chaîne se dédouble, enfermant dans l'intervalle des crêtes, des lacs alpestres, des cirques sauvages et des plateaux verdoyants (hautes terres de Padang, plateau de Toba).

Les principaux fleuves sont : le Rokan, le Kampar, l'lnderagiri, le Batang Hari ou Djambi (600 km navigables), le Musi.

Le climat est équatorial sur la côte, tempéré dans les montagnes. On y trouve toutes les cultures tropicales (caoutchouc et de riches gisements miniers (houille, fer, soufre, pétrole. Sumatra a plus de 35 millions d'habitants. Les principales villes sont : à l'intérieur, Palembang, sur le delta du Musi; sur la côte Ouest, Padang, dont l'histoire a fait la ville du caoutchouc.

Java
D'une superficie moindre que Sumatra, Java (132 000 km²) est, par sa population et son rôle économique, la plus importante des îles de l'Indonésie. Séparée de Sumatra par le détroit de la Sonde (28 km), Java est constituée par une série de cônes volcaniques qui ont surgi, comme autant d'îlots, au milieu de roches cénozoïques cimentées par des terres d'alluvions et forment un alignement dirigé Ouest-Est dans le sens de la longueur de l'île.

Sans être aussi redoutables que le volcan voisin de l'île Krakatoa, dont l'explosion formidable (27 août 1883) s'entendit à 4000 km, jusqu'au Sri lanka et même en Australie, les volcans de Java manifestent fréquemment leur activité par des éruptions, des torrents d'eau chaude, de boue, des jets de scories et de cendres. On compte Vingt-huit volcans actifs sur quarante-quatre : le Ghedê, le Slamet, le Mermabu, le Lamongan, le Raung, le Semeru, le Merapi, Ie Taungkuban, le Prahu sont les principaux. Dix dépasent 3000 m d'altitude; le Gunrung Semeru est le géant de la chaîne (3676 m). Au Nord et au Sud, surtout au Nord, s'étendent d'assez vastes plaines. Du climat équatorial de celles-ci, on passe successivement dans la zone tempérée (de 600 à 1400 m), dans la zone fraîche (1400 à 2400 m) et dans la zone froide au-dessus de 2400 m). 

Les cultures se distribuent suivant ces zones d'altitude. Dans la plaine et jusqu'à 600 mètres, la végétation est luxuriante. Partout luisent les bassins inondés des rizières qui escaladent les coteaux. Plus haut, les grandes cultures étagées de cacaoyers et de thé; plus haut encore, les vastes caféières aux beaux arbres verts, à la fleur blanche, au fruit rouge; enfin les plantations de quinquina. 

Ainsi favorisée par la nature, Java est extrêmement peuplée. Elle a autour de 150 millions d'habitants. Les principales viles sont : Djakarta (la capitale, et ancienne Batavia), Surabaya, Bandung, Yokyakarta, Semarang, Surakarta et Malang.

Bali.
Bali est une île séparée de Java par le canal de Bali; le détroit de Lombok la sépare à l'Est de l'île de ce nom. L'île n'a que 120 km sur 70 environ (5700 km²). Le sol, montueux, présente des montagnes assez élevées dont le point culminant est le Gounong (3142 m); la végétation est abondante et le terrain, très fécond, produit du riz et du coton. Population : 2,8 millions d'habitants, capitale : Denpasar. 
-

Falaises de Bali.
 Les falaises d'Uluwatu, au sud de Bali. Source : The World Factbook.

Lombok.
Lombok est une île d'approximativement 5430 km², formée par le volcan Rinjani (3726 m) et peuplée de 2 millions d'habitants; ville principale  : Mataram. On retiendra surtout que c'est entre cette île et Bali que passe la ligne Wallace, qui sépare la faune asiatique et la faune océanienne.

Sumbawa.
Sumbawa mesure 240 km sur 80 (14 500 km², 320 000 habitants). L'île est presque divisée en deux parties par une baie qui l'échancre très profondément; son sol est très fertile et produit du riz; on, élève des chevaux et on exploite des gisements d'or, de fer et de cuivre. On rencontre, sur la côte est, un volcan redoutable, le Temboro (Tambora), dont l'altitude de 2850 a été très amoindrie par la terrible éruption de 1815. Principales villes : Raba et Sumbawa Besar.

Timor (Ouest) et Florès.
Timor et Florès (14 275 km²)  sont sont des îles volcaniques. La principale culture de ces îles est le café. Timor est partagée entre l'Indonésie (Loro Sae, 19 000 km²) et un petit Etat dont l'indépendance a n'été reconnue internationalement qu'en 2002, le Timor-Leste ou Timor Oriental.

Kalimantan.
Kalimantan occupe 549 000 des 746 000 km² de l'île de Bornéo, l'une des plus grandes îles du monde. Son ossature est constituée par un système de montagnes rayonnant autour du Batu Rajah (2400 m), qui atteignent  4100 m au Gunung Kinabalu (dans l'Etat de Sabah, qui appartient à la Fédération de Malaisie). Dans l'intervalle des rayons de cette sorte de roue, des plaines où coulent de puissants fleuves d'un débit considérable : le Kapoeas, le Barito. le Mahakkam, etc., qui ont comblé d'anciens golfes de leurs alluvions. Kalimantan est peuplée d'environ 8 à 9 millions d'habitants. Les villes principales sont Banjarmasin, Pontianak, Balikpapan et Samarinda.

Sulawesi (Célèbes)
Sulawesi (185 700 km²) est une grande île à la forme compliquée, toute en péninsules. On trouve à l'Ouest une grande masse de hauteurs volcaniques (Bulu Rantekombola, 3456 m); à I'Est, des hauteurs moins élevées; au centre, une large dépression. La côte est en partie corallienne: le climat, relativement tempéré, est assez sec dans les dépressions. La principale ville est Ujungpandang ou Bandang (anc. Macassar). Autres localités importantes : Kendari et Manado.

Moluques.
Le groupe des Moluques est formé d'innombrables îles (74 500 km² au total, pour 1,5 million d'habitants); les principales sont Halmahera (Djailolo), dont la forme rappelle curieusement celle de Sulawesi, Ceram, Buru et Ambon (Amboine). 

Irian Jaya.
L'Irian Jaya correspond à la partie occidentale de l'île de Nouvelle-Guinée. Sa superficie est de 410 000 km², et sa population d'environ un million et demi d'habitants. Ville principale : Jayapura (l'ancienne Hollandia). 

Au Nord-Ouest, le golfe Mc Cluer (Teluk  Berau et Teluk Bintuni) s'enfonce entre deux vastes presqu'îles : la plus septentrionale (Jazirah Doberai), à la forme caractéristique, est connue sous le nom de Tête d'oiseau. Les côtes Sud sont très escarpées, bordées de falaises calcaires au-dessus desquelles s'étendent d'impénétrables forêts. La ligne des falaises est parfois coupée par des terres marécageuses. Au Nord, la côte est plus unie du côté de la baie de Geelvink (Teluk Cenderawasih). 

C'est dans la chaîne centrale formée des Mont Maoke (Pegunungan Maok), qui traverse toute l'île d'Ouest en Est, que l'on trouve les plus sommets, et, notamment le point culminant de toute l'Indonésie : le Puncak Jaya (5030 m) ou Mont Carstensz. Au Nord de cette chaîne, se trouve un autre massif, moins haut, les Monts van Rees (Penunungan Van Rees), entre lesquels se faufile le fleuve Mamberamo. Quant à la vaste plaine marécageuse, au Sud de la chaîne centrale, elle est parcourue par quantité de cours d'eau dont le plus important est le Digul.

Cartes de l'Indonésie.

Géographie de l'Indonésie.
Topographie
Population de l'Indonésie.
Densité de la population
Langues et peuples de l'Indonésie.
Ethno-linguistique
Végétation de l'Indonésie.
Végétation
Economie de l'Indonésie.
Activités économiques


Eric Frecon, Chez les pirates d'Indonésie, Fayard, 2011.- Les pirates sont de retour : 2010 est l’année de tous les records d’attaques en mer de Chine méridionale. Pour comprendre ce regain, Eric Frécon est parti sur la trace des nouveaux pirates de Sumatra. Au gré de ses rencontres dans l’archipel indonésien des Riau, au sud de Singapour, il plonge au cœur d’un univers étrange : légendes et fantômes dans les Anambas, gangs mafieux à Batam, trafic et immigrés clandestins à Karimun, bordels pouilleux à Bintan… Ce livre est à la fois une enquête ethnologique, un journal de voyage et un document écrit au vif. Eric Frécon s'adapte à la vie quotidienne des pirates, décortique leur réseau entre Sumatra et Singapour, explore leurs camps de base cachés dans les mangroves et leurs points de ralliements éparpillés sur les dix-sept mille îles de l’archipel : un véritable voyage initiatique, au confluent des mondes chinois et indiens.
.


Etats et territoires
[La Terre][Cartotheque][Tableaux de bord][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005 - 2009. - Reproduction interdite.